Le Cri du Margouillat n°4


couverture Goho

Pour la seconde fois de son histoire, le CdM nouveau a choisi Goho pour sa couverture. Après un Angoulême historique, la profession a croisé son chemin et le magazine fait peau neuve… avec un peu de retard si il faut en croire l’édito de Boby (je ne trouve pas de date. En 87, c’est sûr). Problème d’argent, d’imprimeur, le début d’une rengaine qui accompagnera le magazine toute son existence. Boby raconte son Angoulême, Goho fait une planche sur les jeunes cons, Séné fait une Zistoir Plafon et enfin arrive le sommaire ( Pierre-Louis Mangeard dit Mozesli rentre dans le comité de rédaction. Plus on est de fous…).

sommaire

Dans le courrier, Alain Oriol des éditions Milan trouve que je ne soigne pas assez mes décors, Anselme propose ses dessins et des métros demandent à s’abonner.
G. Bruno propose 4 planches très… gotlibiennes…

un gendarme, des gendarmes

… et Bruno Lajoinie une recette de punch gratinée.

ti coup d’rhum

Après une page consacrée à la venue de Pierre Christin à la Réunion pour une conférence à la bibliothèque universitaire du Chaudron (où Mozesli développe sa théorie du couple scénariste/dessinateur mise à mal lors d’une intervention mémorable en ma compagnie au collège de Cilaos), Brab’s dessine très bien un duel au sabre à canne.

tradition perdue

Serge HUO-CHAO-SI (que l’on pouvait apercevoir dans une photo au côté de Christin) prend tout le monde de vitesse avec trois planches gag dessinées très rapidement et qui tourne autour de la vie à la rédaction du Margouillat. Dessin hyper efficace dont j’avais eu la primeure grâce à son courrier: il dessinait des planches entières au dos des enveloppes !

c’est du caca

Le numéro 4du CdM, c’était aussi le point d’orgue du CRAP, ce fameux collectif masqué qui taggait sans vergogne les murs de St Denis la blanche de slogans provocateurs et surréalistes. Voici donc les 110 propositions du CRAP (cf image ci-dessous) et une interview exclusive du directeur du CRAP, Eudoxe d’Avossouay (dans un grand élan schizophrénique).

pub et propositions
remarquez la belle publicité réalisée par Michel Faure. La plupart des pubs passées dans le Margouillat de l’époque étaient dessinées directement par les auteurs par souci d’économies pour le « client ».

Suivent les habituelles rubriques « cinéma » et « rock » (cette dernière écrite par Appollo) qui se focalise sur les groupes réunionnais de l’époque (Élise et les Cocotiers Bleus, Aire 17, Point Virgule, Mégalo Super Groupe, Dernière Minute (avec un ancien de Joe Paddock et les Draps Sales), Insolite et le fameux Crotale avec un certain Frenchy qui chante des paroles héroïc fantasy sur du hard rock). Très dyonisien (avec sûrement une pointe St Gillienne ou Tamponienne) parce que le reste de la Réunion se fichait quand même pas mal de la musique qui faisait du bruit. Bob enchaînait avec trois planches hard rock (c’étaient les années 80, soupir).

Suivaient trois planches pacifistes de BGM et, malgré un avertissement du Boris Major dans l’édito sur les histoires à suivre, quatre planches signées Téhem, début d’une longue saga SF/réunionnaise où Air Réunion se voyait dotée de dirigeables. Et franchement, c’était d’un niveau tout à fait correct (même si très bavard).

un ballon dirigeable

Suivaient moults gags de Mad, Alexis, Boby et encore Lajoinie. Et une pub pour la défense de Radio Freedom. Youpi.

transport en commun

Contributions personnelles: une histoire de trois planches au pinceau qui explique le problème causé par la pollution sonore à base de Peugot 103 sur le suivi des films à la télé (1). Une illustration pour le feuilleton d’Alfred Lénine (2) et six autres pour le Crap, le ciné, le rock (3)… La consigne de Boby étant : « envoie le maximum d’images, on se débrouillera avec ».

vrouuuum (1) major et jungle (2) variété (3)

4 commentaires

  • Euh, il faut dire « Li-An » parce que c’est un pseudo. Il y a des projets de refaire un magazine BD à la Réunion mais rien n’est prêt pour le moment, ça cogite, ça s’agite… Wait and see…

  • Ben si tu es à la Réunion tu pourras peut être aider. Contacte-moi directement sur mon email lian00″at »gmail.com
    Mais je ne suis en rien le gestionnaire du projet, je donne juste un coup de main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *