White – le choc ! (Colman – Atomium) (les ET à la campagne – part 2)

couv

Comme mes petits lec­teurs sont futés, cer­tains ont vu venir le deuxième ouvrage de la série. Voi­ci donc le jeune Col­man entre deux his­toires pour le maga­zine Spi­rou réa­li­sant son pre­mier (?) album. Un mini récit qui raconte… le crash d’une sou­coupe volante dans un virage mal signa­lé. C’est encore un péque­not qui le récu­père mais celui-là est sans famille et seule sa chienne lui tient com­pa­gnie. Il découvre que l’ET a des pou­voirs men­taux extra­or­di­naires et décide de faire une virée en ville.
Col­man est jeune à l’époque et on peut excu­ser le côté amo­ral et gra­tuit de la chute de l’histoire. On admi­re­ra le des­sin hyper pro­met­teur entre Clerc bonne période et Conrad. L’univers est très année 80 avec cette espèce de relec­ture fan­tas­mée des États-Unis des ploucs. Dom­mage que Col­man se conten­te­ra ensuite de Billy the Cat, ce qui n’est quand même pas ébou­rif­fant (une des rares séries dont le pre­mier album béné­fi­cie de plu­sieurs ver­sions). J’ignore ce qu’il devient…


sale clebs

Comme on peut le voir, l’ET en ques­tion doit être un fran­gin à celui de Toth puisqu’il est grand et maigre et blanc. À mon avis, ils devaient se tirer des bourres sur une auto­route inter­ga­lac­tique d’où l’accident mal­heu­reux.

le ciel est rose dis donc
le ciel est rose dis donc

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

28 commentaires

  • Après White, le choc ! il était en effet très atten­du, mais son deuxième album (Radi­cal Café) lui a grand ouvert les portes de la publi­ci­té et il a alors aban­don­né la bande des­si­née. Il n’y est reve­nu que vers la fin des années 80, mais dans le style beau­coup plus clas­sique de ses débuts dans Spi­rou. Dom­mage, car ce petit Ato­mium était très pro­met­teur et, à mon humble avis, fut cer­tai­ne­ment un des albums mar­quant de ces années là.

  • La cou­ver­ture est sublime !.
    Le côté ins­pi­ré de « clerc », les trames etc…celà risque de m’irriter (l’oeil)? tout comme pour l’auteur ori­gi­nal !

    Moi j’aimais bien Billy the cat, dans le style dis­ney contre char­le­roi…
    Effec­ti­ve­ment, ça change d’univers !

  • @Pro­vi­sus : j’ai dû feuille­ter Radi­cal Café dans ma jeu­nesse mais je n’en ai aucun sou­ve­nir et je ne l’ai pas recroi­sé depuis (il faut dire que je n’ai plus le cou­rage de faire les bou­qui­nistes).

    @kris : j’aime bien aus­si Billy the Cat. Mais ça fait long­temps que je n’ai pas relu ça…

  • Hé ben,j’sais pas pourquoi(ennuyeux?Hors-sujet?Mon ordi?Mon ordi…)mon com­men­taire sur Alex Toth n’était pas passé;j’y fai­sais juste le rapprochement(le glis­se­ment de la rai­son vers le fan­tas­tique en milieu agricole)avec un récit aus­si remar­quable qu’inachevé de R.Poivet et Remo Forlani(qui se cotoyaient beau­coup avec JC Forest,aspirations,influences…)publié vers 1964;Raymond doit sur­ement connaitre.Colman a long­temps et habi­le­ment été sur le fil fran­co-belge avec des audaces et d’autres envies;on remar­que­ra aus­si chez l’éditeur les 1ers pas de l’édition pour le gout du « beau »livre et son coté rétros­pec­tif qui donne le charme et la belle répu­ta­tion de cette collection;est-ce que Col­man n’a pas été un peu vite grisé?Avec Billy,on peut sup­po­ser qu’il a bais­ser les bras à cause de Dupuis qui sou­hai­tait un propos,un style plus enfantin,plus simple…Aujourd’hui il écrit du Marsupilami…Bon…

  • Ah ben j’ignorais qu’il fai­sait du Mar­si­pu­la­mi. Je ne connais pas le tra­vail Poïvet/Forlani mais bon j’ai un peu de mal avec le pre­mier…

  • Oui,c’était dans CHOUCHOU(9 numéros)et je voue énor­mé­ment d’admiration à Poivet;surtout par ses audaces,la ner­vo­si­té de son trait « cadrée »par un des­sin bour­ré de lignes de forces…Ah,je peux com­prendre qu’on n’aime pas,c’est pas obligatoire…Mais j’aime l’idée de cet homme qui a dessiné,dessiné encore jusqu’à la fin de sa vie,sur n’importe quel support,curieux de toutes expériences…Il y a un rap­pro­che­ment Moebius/Poivet(euh,le temps de quelques planches)je crois révé­lé par Moe­bius m^me,qui était trés intéressant(paru dans le CBD)…Tiens,en revoyant ces pages de Colman,j’ai son­gé à un autre faux(?)classique:Luc Warnant…M^me époque,un par­cours assez proche,surtout concer­nant la « fin »…Ah,si Totoche était là !

  • Sacré vir­tuose, Col­man. Il avait illus­tré une recette de cui­sine en 2 planches et en bichro dans « l’Echo des savanes », tout était dit. C’était magni­fique. Lous­tal, Cha­land, Clerc avaient aus­si fait cet exer­cice.

  • Allez, zou, j’ai mis en ligne les 2 planches de Col­man, celles du jeune Yves Cha­land, celles de Lous­tal et du des­si­na­teur espion. De mémoire il me semble que les planches de Cha­land appa­raissent dans un des recueils qui lui est consa­cré.

  • Mer­ci Guillaume :-) Je connais­sais en effet les Cha­land repu­bliées mais pas du tout les Clerc et sur­tout Col­man. C’est vrai que c’est dom­mage qu’il n’ait pas pous­sé plus loin vers une BD plus adulte.

  • Dam­ned, je suis fait !!! Bien vu, Julien ;-) : War­nant (Timo­thée Octave Wang !!!) , Col­man, Conrad, Yann, Mal­taite, Ser­vé, Stoll, Malo Louarn … : c’était les p’tits jeunes pré­fé­rés à Totoche !

    J’avais ado­ré la pre­mière ver­sion de Billy the Cat (celle publiée dans Spi­rou, non reprise en album).
    Si mes sou­ve­nirs sont bons, Col­man était ensuite par­ti faire son ser­vice mili­taire. Lorsqu’il revint dans les pages de Spi­rou avec le nou­veau Billy, son style avait, à mon grand dam, bien chan­gé, deve­nu plus « lisse »…
    Je crois qu’il y a aus­si un gag de 1 ou 2 pages de Col­man le jeune dans un Spi­rou Album +.
    Je crois que Col­man l’ancien a a aus­si fait un truc sur les motards (Phil Traere ou quelque chose comme ça).

    Ah oui et « La Haine de ceux d’en face », mini-récit Spi­rou 2289 avec Eric Mal­taite, jus­te­ment !
    http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=140270552726#ebayphotohosting

    Quelqu’un sait ce que devient Luc War­nant ?

  • War­nant pré­pare son retour..!Mais ça fait 15 ans qu’il le dit ou qu’on le dit…Spécialement pour Totoche:Un chouette entre­tien avec cet excellent dessinateur(ultime b.d.avec Tome en 1991:4 pages)sur BRUSSELS BD TOUR;ça res­semble à une géné­ra­tion « sacri­fiée » arri­vée trop tard dans des années 80 qui ne juraient plus par leur style « spi­rou » m^me renouvelé…Stoll,Louarn,Counhaye…Pas des modéles-hélas-de talents reconnus,suivis ou salués par la critique…Oh,au fond,leur père-spi­ri­tuel-à tous,c’est Wasterlain!..Pas bien gai,tout ça ;

  • Ils sont aus­si arri­vés à une époque où les oppor­tu­ni­tés étaient nom­breuses pour les des­si­na­teurs, notam­ment dans la pub avec des salaires très inté­res­sants. Et la nou­velle vague de l’époque par­tait dans une toute autre direc­tion.

  • Mer­ci pour ce lien que je ne connais­sais pas, Julien.
    http://www.brusselsbdtour.com/default.aspx?section=interviews&interId=96

    J’avais effec­ti­ve­ment enten­du ou lu qu’il s’était orien­té dans la 3D (comme Buf­fin, le des­si­na­teur de Cruelles, avec Rodolphe) d’ailleurs, il me semble…
    http://www.bedetheque.com/serie-7040-BD-Cruelles.html
    Quel mal­heur pour nous (moi en tous cas !).
    Quand je lis qu’il (War­nant) a refu­sé de tra­vailler avec Fran­quin puis Yann… Je suis malâââââââde !

  • Non, c’est lui qui était malade :-) Une inter­view inté­res­sante qui montre bien qu’un rêve n’est pas suf­fi­sant pour faire une vie. Heu­reu­se­ment qu’il a pu rebon­dir.

  • Oui je confirme, il est actuel­le­ment ensei­gnant en modé­li­sa­tion, éclai­rage et tex­tu­ring 3D à la Haute Ecole Albert Jac­quard de Namur.
    Je suis un de ses élèves !

  • @Li-An : Trou­vé sur brus­selsbd­tour (voir lien plus haut, dans le com de Totoche) :

    BdTour : N’avez-vous jamais eu envie de refaire de la bande des­si­née ?

    Luc War­nant : Jamais parce que bien que j’aime la BD, je pense tou­jours que la 3D est l’avenir de la bande des­si­née, du moins en ce qui me concerne. Je tra­vaille d’ailleurs à un pro­jet de bande des­si­née que je réa­lise en 3D et qui, peut-être un jour, sera publié ! Je prends tout mon temps, ce qui n’est pos­sible que quand il n’y a pas d’obligation de ren­de­ment …

  • Traduction:ça ne ver­ra jamais le jour,comme tous pro­jets loooon­gue­ment nourris,muris et qui manque alors cruel­le­ment du « sel » de la B.D:Les contraintes,l’appétit,la patience ET l’impatience Etc…C’est dom­mage pour nous mais son opi­nion sur la 3d indique clai­re­ment qu’il est res­té à un schéma,une vue assez mince sur la b.d.

  • Ah oui, c’est vrai. En effet, la BD en 3D ça me fait déjà mal aux yeux :-)
    Il est à noter que cer­tains auteurs ont déjà uti­li­sé des modèles 3D notam­ment pour les maquettes de vaisseaux/voitures.

  • ça existe même déjà, pour les nen­fants :

    http://stephane.neidhardt.free.fr/manon/manon_bd_3d-2.jpg

    quant à savoir si c’est l’avenir de la BD… (si elle en a un)

    Bon, on est bien pas­sés de Pac­Man à Myst en dix ans dans les jeux vidéo, alors qui sait, ce sera peut-être super beau un jour ?

    Je sais que pour le Cycle de Cyann, les auteurs réa­li­saient des petites maquettes (bien réelles) super détaillées.

  • La BD a un bel ave­nir devant elle. Qu’elle que soit la forme qu’elle pren­dra. Il y a eu aus­si des planches de gags qui sont parues dans le défunt Pavillon Rouge qui étaient en 3D.

  • De toutes façons,les choses se font,ou pas,sans aucune espèce de théorie…Tu parles de la pate à mode­ler de Jerome Duveau..?C’était en quelques sortes aus­si de la 3D;mais sur ce terrain,Sfar a bien raison(et on peut le rejoindre)de par­ler davan­tage du com­bat lit­té­raire à mener plu­tot que des beaux arts;la bd,ça reste avant tout une forme lit­té­raire et les exploits gra­phiques vont sou­vent dans ce sens,au bout du bout(mais j’arrete,je ne suis plus mon rai­son­ne­ment).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *