Vous cherchez quelque chose ? (Barbe – L’Écho des Savanes)

Barbe, je l’ai décou­vert dans les rayons sombres d’un bouqui­niste malouin qui m’a permis de survivre à mes années de lycée. Il y avait un côté Moebius dans la ligne claire réaliste qui, paradoxa­le­ment, mettait en valeur la plastique de ses femmes qui avaient tendance à se désha­biller pour un oui pour un non. De ce point de vue, on pourrait le rappro­cher de Manara mais en plus charnu, plus incar­né. Il conti­nue à illus­trer des livres érotiques et son dessin s’est épuré au point de quasi­ment dispa­raître, comme certaines de ses femmes…

Barbe

Barbe

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

20 commentaires

  • Grand, grand dessi­na­teur.
    Il avait aussi une grande maîtrise et inven­ti­vi­té dans le décou­page, la ”narra­tion séquen­tielle” comme on dit maint’­nant.
    Où est-ce qu’on peut voir ses travaux actuels ? Oui, oui, je sais , je vais fouiner un peu sur Inter­net mais si t’as une adresse (tu l’aurais p’têt’ mis remarque) …
    Ces planches sont par ailleurs plus rondes et en volume que ses planches de l’époque. Un gros kief plastique (dans tous les sens du terme).

  • J’aime ces femmes charnues :)
    Par contre je trouve qu ces person­nages qui sortent des cases c’est absolu­ment illisible, ça casse la lecture. ‘fin bon c’qui compte c’est les gonzesses :)

  • Tiens, je n’avais jamais fait le rappro­che­ment avec Manara, je ne sais pas pourquoi, mais ce bouquin me faisait plus penser, de mémoire, aux dessins d’Avoine.

  • Mais faudrait pas parler de MANARA à André Barbe..!Grand dessinateur,reconnaissable à cette ”ligne” continue,gracieuse et en effet proche du grand AVOINE​.La fémini­té de Barbe me semble dans la lignée des centaines de dessins et aquarelles de SCHIELE ou KLIMT.Le trait!Le trait essen­tiel et tracé comme une évidente pensée.J’aimais bien son ”cinémascope”…merci de l’exhu­mer ici parce qu’il est trés oublié alors qu’il vit à Paris,pas si loin des radio-france et autres…

  • @Totoche : dans le volume, l’esprit, il y a en effet des simili­tudes avec Avoine.

    @to.fra : c’est vrai que ça casse un peu la fluidi­té ici.

    @Julien : je ne sais même pas si j’ai Cinéma­scope dans ma biblio­thèque. Je le cherchais à une époque.

  • @Major Al Icq : ben mangé par l’antis­pam… Je n’ai pas croisé son boulot d’aujourd’­hui sur le Web. Et même pas chez mon bouqui­niste :-)

    @Totoche : oui et non. Lucques était plus dans une tradi­tion franco-belge ”Uderzo/​Franquin avec un pinceau pour souli­gner les formes alors que Barbe fait ça à la ligne claire.

  • Il y des planches qui circu­laient à droite à gauche à une époque. Il fait partie d’une généra­tion qui n’a pas grandi avec Inter­net et dont la popula­ri­té a baissé…

  • Pour un peu plus de BARBE,le fameux ”ENTRE CHATS”(Frank Pé/​Pierre yves Daniel et une foule de parti­ci­pa­tions dont Cabanes,Franquin,Follet,Wendling etc…1989,réédité depuis)où Barbe renoue avec son cinémascope;comme Baru(encore une comparaison!)il y a un style délicieux de la mise en scéne,cette façon de placer le regard du lecteur(cf.”SUR LA ROUTE ENCORE” Baru).
    Barbe est égale­ment l’illus­tra­teur inspi­ré du ”CANTIQUE DES CANTIQUES”(préface de…Jean Jacques Pauvert!Quand m^me)éditions de la Musardine,2001…
    ”Modèles déposés”(1995)”Confesse”(1996)chez Glénat(Où Avoine est égale­ment présent)et un livre avec l’immense CAVANNA(A quand un hommage et des honneurs à la hauteur du bonhomme..?)”Je t’aime”(Hors-collection)en 1997.Dans un trop court entretien,Barbe dévoile son admira­tion pour MOEBIUS,se revendique,”comme REISER ou Avoine”,autodidacte…Et recon­nait ses maitres ou plus exacte­ment ses ”frères”:Chaval,Steinberg,André François…Rires ou indignation,le trait comme audace absolue,loin des détour­ne­ments et d’un humour ”appliqué”…Il exposa au musée de l’érotisme,à Paris,comme l’incroyable Pichard.

  • Tu m’as incité à réouvrir le bouquin, que j’avais moi-aussi acheté d’occase, il y a quelques décen­nies… C’était pas mal, certes, avec quand même le petit défaut de se ”lire” à toute berzingue… Voilà, je l’ai rangé, pour le ressor­tir dans quelques… décen­nies :-)

  • Il a aussi fait des illus­tra­tions pour le Figaro, il y a 5, 6 ans… Pas de cul évidem­ment, et je ne sais pas s’il conti­nue (ce n’est pas une de mes lectures :D )

    J’aime son boulot, rien à rajou­ter aux admirables commen­taires précé­dents.

  • J’aime beaucoup Barbe, et son érotisme poéti­co rigolo. Voilà un auteur mécon­nu ! Pour rebon­dir sur la référence à Wolins­ki, c’est lui je crois qu’il l’a fait connaître en le publiant réguliè­re­ment pendant les années 70 dans Charlie Mensuel (où je l’ai décou­vert comme tant d’autres belles choses).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *