Vous cherchez quelque chose ? (Barbe – L’Écho des Savanes)

Barbe, je l’ai découvert dans les rayons sombres d’un bouquiniste malouin qui m’a permis de survivre à mes années de lycée. Il y avait un côté Moebius dans la ligne claire réaliste qui, paradoxalement, mettait en valeur la plastique de ses femmes qui avaient tendance à se déshabiller pour un oui pour un non. De ce point de vue, on pourrait le rapprocher de Manara mais en plus charnu, plus incarné. Il continue à illustrer des livres érotiques et son dessin s’est épuré au point de quasiment disparaître, comme certaines de ses femmes…

Barbe

Barbe

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

20 commentaires

  • Grand, grand dessinateur.
    Il avait aussi une grande maîtrise et inventivité dans le découpage, la « narration séquentielle » comme on dit maint’nant.
    Où est-ce qu’on peut voir ses travaux actuels ? Oui, oui, je sais , je vais fouiner un peu sur Internet mais si t’as une adresse (tu l’aurais p’têt’ mis remarque) …
    Ces planches sont par ailleurs plus rondes et en volume que ses planches de l’époque. Un gros kief plastique (dans tous les sens du terme).

  • J’aime ces femmes charnues :)
    Par contre je trouve qu ces personnages qui sortent des cases c’est absolument illisible, ça casse la lecture. ‘fin bon c’qui compte c’est les gonzesses :)

  • Tiens, je n’avais jamais fait le rapprochement avec Manara, je ne sais pas pourquoi, mais ce bouquin me faisait plus penser, de mémoire, aux dessins d’Avoine.

  • Mais faudrait pas parler de MANARA à André Barbe..!Grand dessinateur,reconnaissable à cette « ligne » continue,gracieuse et en effet proche du grand AVOINE.La féminité de Barbe me semble dans la lignée des centaines de dessins et aquarelles de SCHIELE ou KLIMT.Le trait!Le trait essentiel et tracé comme une évidente pensée.J’aimais bien son « cinémascope »…merci de l’exhumer ici parce qu’il est trés oublié alors qu’il vit à Paris,pas si loin des radio-france et autres…

  • @Totoche : dans le volume, l’esprit, il y a en effet des similitudes avec Avoine.

    @to.fra : c’est vrai que ça casse un peu la fluidité ici.

    @Julien : je ne sais même pas si j’ai Cinémascope dans ma bibliothèque. Je le cherchais à une époque.

  • @Major Al Icq : ben mangé par l’antispam… Je n’ai pas croisé son boulot d’aujourd’hui sur le Web. Et même pas chez mon bouquiniste :-)

    @Totoche : oui et non. Lucques était plus dans une tradition franco-belge « Uderzo/Franquin avec un pinceau pour souligner les formes alors que Barbe fait ça à la ligne claire.

  • Il y des planches qui circulaient à droite à gauche à une époque. Il fait partie d’une génération qui n’a pas grandi avec Internet et dont la popularité a baissé…

  • Pour un peu plus de BARBE,le fameux « ENTRE CHATS »(Frank Pé/Pierre yves Daniel et une foule de participations dont Cabanes,Franquin,Follet,Wendling etc…1989,réédité depuis)où Barbe renoue avec son cinémascope;comme Baru(encore une comparaison!)il y a un style délicieux de la mise en scéne,cette façon de placer le regard du lecteur(cf. »SUR LA ROUTE ENCORE » Baru).
    Barbe est également l’illustrateur inspiré du « CANTIQUE DES CANTIQUES »(préface de…Jean Jacques Pauvert!Quand m^me)éditions de la Musardine,2001…
    « Modèles déposés »(1995) »Confesse »(1996)chez Glénat(Où Avoine est également présent)et un livre avec l’immense CAVANNA(A quand un hommage et des honneurs à la hauteur du bonhomme..?) »Je t’aime »(Hors-collection)en 1997.Dans un trop court entretien,Barbe dévoile son admiration pour MOEBIUS,se revendique, »comme REISER ou Avoine »,autodidacte…Et reconnait ses maitres ou plus exactement ses « frères »:Chaval,Steinberg,André François…Rires ou indignation,le trait comme audace absolue,loin des détournements et d’un humour « appliqué »…Il exposa au musée de l’érotisme,à Paris,comme l’incroyable Pichard.

  • Tu m’as incité à réouvrir le bouquin, que j’avais moi-aussi acheté d’occase, il y a quelques décennies… C’était pas mal, certes, avec quand même le petit défaut de se « lire » à toute berzingue… Voilà, je l’ai rangé, pour le ressortir dans quelques… décennies :-)

  • Il a aussi fait des illustrations pour le Figaro, il y a 5, 6 ans… Pas de cul évidemment, et je ne sais pas s’il continue (ce n’est pas une de mes lectures :D )

    J’aime son boulot, rien à rajouter aux admirables commentaires précédents.

  • J’aime beaucoup Barbe, et son érotisme poético rigolo. Voilà un auteur méconnu ! Pour rebondir sur la référence à Wolinski, c’est lui je crois qu’il l’a fait connaître en le publiant régulièrement pendant les années 70 dans Charlie Mensuel (où je l’ai découvert comme tant d’autres belles choses).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *