Vaughn Bodé et Pilote

des cheveux

jawol

petit scarabé

erotisme metallique

le Nâm

Merci à Boyington pour ces pho­tos tirées d’un Pilote Mensuel n°15 année 1975.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

12 commentaires

  • L’année de publi­ca­tion c’est 1975.

    J’ai ren­con­tré le nom de Bodé dans les entre­tiens de Sadoul avec Franquin. Ce der­nier en disait le plus grand bien. Il avait notam­ment gar­dé le sou­ve­nir ému d’une pres­ta­tion à Angoulême où Bodé. Je n’ai mis une image sur son nom que plus tard, durant mes années de lycée quand je décou­vris dans une petite bou­tique un recueil inti­tu­lé Cheech Wizard, une cou­ver­ture vert pomme, avec un type en col­lants rouges avec un bon­net de Schtroumpf qui lui des­cen­dait jusqu’à la cein­ture. De Bodé j’ai immé­dia­te­ment appré­cié la grâce de son trait tout en ron­deur, la sym­pa­thie qui se dégage de ses per­son­nages, tout comme l’aspect sys­té­ma­tique de sa mise en page. Je me sou­viens que ce qui me frap­pait le plus, c’est que les phy­lac­tères étaient reje­tés au des­sus des cases (je n’avais que 16 ans) ! Un jour j’ai pas­sé le bou­quin à un copain qui me l’a rapi­de­ment ren­du, en me disant que c’était nul. J’en ai été pas­sa­ble­ment bles­sé et n’ai d’ailleurs plus jamais adres­sé la parole à cet indi­vi­du. D’un autre côté, il est tout à fait com­pré­hen­sible qu’un magi­cien qui donne des coups pieds dans les couilles à des lézards libi­di­neux bavant devant des nym­phettes gras­souillettes puisse lais­ser per­plexe.

  • Ah ah, il manque un bout de phrase (c : je vou­lais ajou­ter « …une pres­ta­tion à Angoulême où Bodé don­na une ver­sion com­men­tée de ses des­sins avec brui­tages lors d’une pro­jec­tion dia­po et qui a fait un flop » mais cela a sûre­ment déjà été dit.

  • Merci pour les pré­ci­sions :-) Moi, je ne sais plus trop quand est-ce que j’ai vu pour la pre­mière fois ses des­sins. Tu as bien fait de rompre avec cet ignare :-)
    Mais il y a quand même des planches de Bodé hyper bavardes et pas super pas­sion­nantes.

  • Il me semble avoir vu ses planches dans Actuel vers 1972.
    Perso je trouve ses nym­phettes plu­tôt girondes, à bas la dic­ta­ture de la mai­greur !

  • Bodé contre l’anorexie… Une réédi­tion mas­sive comme thé­ra­pie col­lec­tive. Mais bon, ces pauvres filles ne semblent pas avoir la vision juste de leur corps, alors les BD… Bizarre cette mala­die.( Y’a pas moyen de glis­ser quelques beau­tés fémi­nines dans “Boule de Suif”?)

  • J’ai honte : je connais pas du tout l’histoire. Si je l’ai lue, ça doit remon­ter quelques décen­nies. Donc, bonne rai­son pour moi d’acheter ta BD quand elle sor­ti­ra.

  • Où l’on reparle de BODE !
    Bonne nou­velle, pour le cin­quan­tième anni­ver­saire de la créa­tion de son Cheech Wizard (les pompes Puma en ont fait une édi­tion spé­ciale : voir http://​www​.jungle​-life​.com/​b​l​og/... Mais dur-dur quand même d’apprécier voir sim­ple­ment de connaître en France un bizar­roïde pareil mort en 75). Imaginez que Crumb soit mort en 75, aurait-il encore un tel suc­cès aujourd’hui ? Pour Vaughn Bode, là où ça se corse, c’est qu’il était VRAIMENT à part. Je l’ai éga­le­ment décou­vert lorsque j’avais 16 ans, c’était à la fin des 70’s. Je raconte tout cela mais aus­si oh com­bien (le pour­quoi et le com­ment) Bode est VRAIMENT génial dans un article de la revue Le Coup de Grâce (cata­logue de l’expo Articulations) édi­té par la 5e Couche à Bruxelles en 2006. Si vous ne trou­vez pas, je tou­jours envoyer l’article à celles et ceux que cela inté­resse. So long. Pol. polopop66“at“yahoo.fr

  • Je ne pense pas que Crumb ait réel­le­ment du “suc­cès”. Il est recon­nu comme un grand artiste et à l’opportunité de faire des choses inté­res­santes mais je ne pense pas que ça se vende des masses.
    Une paire de chaus­sure ne risque pas de don­ner aux gens l’envie de regar­der ses planches…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *