Le tribut – L’Or et l’Esprit t.1 (Rochette & Legrand – Casterman)

Les albums de BD fran­co-belges qui traitent pure­ment de science-fic­tion (je veux dire par là qui ne se contentent pas d’aventures colo­rées et vio­lentes dans un décor sci-fi) sont rares.

En 1995, Rochette et Legrandse lancent un défi dif­fi­cile : sur Deux lunes, pla­nète par­ti­cu­liè­re­ment inhos­pi­ta­lière, des sol­dats pataugent dans l’inconnu, ten­tant de trou­ver quelque chose qui pour­rait sau­ver l’Humanité engluée dans un conflit qui semble per­du d’avance. Une his­toire sombre et claus­tro­pho­bique où Rochette prend à contre-pied la repré­sen­ta­tion SF. Alors que le grand public attend de celle-ci une clar­té des­crip­tive propre au dépay­se­ment et à l’émerveillement, le des­sin est ici impres­sion­niste, sobre, empli d’ombres inquié­tantes et les cou­leurs jouent sur des palettes réduites, choix jus­ti­fié par le scé­na­rio qui décrit une ambiance lumi­neuse liée aux deux lunes qui gra­vitent autour de la pla­nète, modi­fiant à chaque fois la per­cep­tion qu’en ont sol­dats et scien­ti­fiques. Les réfé­rences à la guerre du Viet-Nâm ou le film ”Apo­ca­lypse Now” avec ses guer­riers per­dus dans un uni­vers dont ils ignorent les règles, où l’environnement montre une hos­ti­li­té froide et mor­telle sont évi­dentes mais ce n’est pas que ça. Juan Gavi­rio, sol­dat per­du va décou­vrir que sa sur­vie passe par un chan­ge­ment total de pers­pec­tive sur lui-même et la pla­nète…  
Un deuxième tome a été publié dans la revue À Suivre mais n’a jamais eu droit à une sor­tie album. À ma grande sur­prise, il sem­ble­rait que ce tome 1 soit encore au cata­logue Cas­ter­man (en tous les cas, il est annon­cé comme dis­po sur Am…com).


clic l’image

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

13 commentaires

  • c’est moi qui t’en ai par­lé de cette BD.
    Je suis bien content qu’elle t’ai plu. (je suis sur qui a une faute d’orthographe là…)
    A+ mon­sieur le pré­sident.
    JL

  • de Rochette il y a aus­si le ”Trans­perce neige”, tou­jours ches cas­ter­man, tu connais ?
    autre­ment cette semaine Cou­sin fait le din­don…
    tu es cor­dia­le­ment invi­té sur son blog ;)

  • Tu devrais, c’est trés bon, dans le futur proche un uni­vers fer­ro­viaire concen­tra­tion­naire tout à fait ter­ri­fiant racon­té en noir et blanc ce qui ajoute à l’intensité dra­ma­tique de l’histoire.

  • This is great work.
    I’m sor­ry I can’t read whom it is.
    Per­haps one day you can drop me back a line in that regard.
    Thank you again for post­ing this.
    Best,
    Mark

  • The artist is Rochette. He’s still dra­wing and you can find some of his books easi­ly on Ama​zon​.fr. The comics had only 2 issues (46 pages as usual in France), the second was not publi­shed in a book (only in the comics ”À Suivre” maga­zine) because the bad sel­ling of the first book.

    Ronan, vient me cor­ri­ger tout ça, please…:-)

  • Scoop pour les ama­teurs de Rochette : un pro­jet d’adaptation du Trans­per­ce­neige par un cinéaste coréen serait à l’étude !
    Ben non, je déconne pas …
    A moins que Rochette ne délire autant que Dico …

  • Bra­vo Pro­vi­sus ! Six mois pour confir­mer ? Ça prouve (encore une fois) que, dans le ciné­ma, il faut savoir prendre son temps.

  • Oups ! Je n’avais pas vu le com­men­taire de Li-An du 9 août, mais je tenais le scoop de Rochette lui-même ! Mer­ci Pro­vi­sus, tu es un vrai frère (c’est pas comme d’autres ..)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *