The Art of Alex Niño – Auad Publishing

art-alex-nino-couv

Alex Niño est né aux Philippines en 1940 dans une famille pauvre et fai­sait de la BD avant de savoir que ça exis­tait. Il tra­vaille d’abord pour des maga­zines locaux (j’ignorais qu’il y avait un mar­ché comics phi­lip­pin) avant d’être repé­ré par des édi­teurs US.
J’avoue que je ne savais pas quoi pen­ser du tra­vail de Niño dans ma jeu­nesse – on pou­vait voir ses planches dans l’Écho des Savanes ou Vampirella il me semble. Un des­sin abso­lu­ment pas natu­rel, qua­si plas­tique mais très ori­gi­nal, du coup. À force de croi­ser son tra­vail sur le Net, je me suis lais­sé ten­ter par ce recueil consa­cré à son bou­lot.
C’est un recueil avec les fai­blesses du genre: il mélange oeuvres de jeu­nesses, BD ori­gi­nales et pein­tures récentes à l’exception notable du bou­lot que Niño a réa­li­sé pour les grands édi­teurs comics. Un livre assez ban­cal comme on en publie beau­coup aux USA où les édi­teurs veillent jalou­se­ment sur leur tré­sor de guerre mais qui pré­sente quelques his­toires courtes et illus­tra­tions remar­quables. Au final, je crois que je pré­fère ses der­nières pein­tures, à l’atmosphère irréelle et au trait moins dur que son tra­vail pré­cé­dent. À réser­ver aux fans et aux curieux.

alex-nino-3

alex-nino-2

alex-nino-1

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

8 commentaires

  • Oui,du coup son éclec­tisme peut faire peur;mélange de références-influences;on salue la science du bon­homme mais il n’est pas cer­tain qu’on soit embal­lé par l’ensemble.Bravo pour ta curio­si­té!

    • @olivier: c’est Frazettien dans l’énergie et le mou­ve­ment mais pas tel­le­ment dans le trait. Ses pay­sages oni­riques sont vrai­ment inté­res­sants en effet.

  • La Bd en cou­leur a l’ai superbe.
    Des images noir et blanc, celle avec l’épée poin­tée vers l’oeil res­sort. Influence fra­zet­ta (arbre, lune,vaisseau) et plu­tôt Steranko dans l’utilisation du noir et blanc, non?

    • @kris: per­so, j’ai un peu de mal à voir les influences. J’ai connu son tra­vail avant de connaître celui de Steranko par exemple et je ne peux pas conclure. Et je trouve qu’il est très éloi­gné de Frazetta à bien des égards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *