The Art of Alex Niño – Auad Publishing

art-alex-nino-couv

Alex Niño est né aux Philippines en 1940 dans une famille pauvre et faisait de la BD avant de savoir que ça existait. Il travaille d’abord pour des magazines locaux (j’ignorais qu’il y avait un marché comics philippin) avant d’être repéré par des éditeurs US.
J’avoue que je ne savais pas quoi penser du travail de Niño dans ma jeunesse – on pouvait voir ses planches dans l’Écho des Savanes ou Vampirella il me semble. Un dessin absolument pas naturel, quasi plastique mais très original, du coup. À force de croiser son travail sur le Net, je me suis laissé tenter par ce recueil consacré à son boulot.
C’est un recueil avec les faiblesses du genre: il mélange oeuvres de jeunesses, BD originales et peintures récentes à l’exception notable du boulot que Niño a réalisé pour les grands éditeurs comics. Un livre assez bancal comme on en publie beaucoup aux USA où les éditeurs veillent jalousement sur leur trésor de guerre mais qui présente quelques histoires courtes et illustrations remarquables. Au final, je crois que je préfère ses dernières peintures, à l’atmosphère irréelle et au trait moins dur que son travail précédent. À réserver aux fans et aux curieux.

alex-nino-3

alex-nino-2

alex-nino-1

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

8 commentaires

  • Oui,du coup son éclectisme peut faire peur;mélange de références-influences;on salue la science du bonhomme mais il n’est pas certain qu’on soit emballé par l’ensemble.Bravo pour ta curiosité!

  • La Bd en couleur a l’ai superbe.
    Des images noir et blanc, celle avec l’épée pointée vers l’oeil ressort. Influence frazetta (arbre, lune,vaisseau) et plutôt Steranko dans l’utilisation du noir et blanc, non?

    • @kris: perso, j’ai un peu de mal à voir les influences. J’ai connu son travail avant de connaître celui de Steranko par exemple et je ne peux pas conclure. Et je trouve qu’il est très éloigné de Frazetta à bien des égards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *