Setting the Stan­dard – comics by Alex Toth (Fanta­gra­phics)

toth-setting-standart

J’avoue tout de suite, je n’ai pas encore eu le temps de lire ce bouquin bouquin consa­cré à l’oeuvre d’ Alex Toth qui vient d’ar­ri­ver. En fait, j’avais même oublié que je l’avais commandé, espè­rant pouvoir le feuille­ter pour me faire une idée du contenu par rapport à Genius Isola­ted, cf. le billet précé­dent. En fait, c’est marqué sur la couver­ture: 1952/1954. Voici donc une tren­taine d’his­toires réali­sées pour DC et Stan­dard à l’âge de 26 ans dans le genre romance, guerre, horreur, poli­cier… repro­duites dans le format et les couleurs d’édi­tion contrai­re­ment au bouquin précé­dent qui repro­dui­sait les planches origi­nales en noir et blanc. J’ima­gine que les fans de Toth achè­te­ront les deux livres mais l’ama­teur curieux peut hési­ter (et je l’au­rais fait si mon doigt n’était pas si prompt à cliquer). Setting the Stan­dard est plein à craquer d’his­toires et compense la frus­tra­tion à lire Genius Isola­ted qui survole visuel­le­ment la carrière de Toth. Les amateurs d’his­toires bien retro qui supportent les héroïques guer­riers et les problèmes senti­men­taux de jeunes femmes dont le coeur oscille entre deux hommes seront ravis. Person­nel­le­ment, je trouve que ces scéna­rios ont un peu vieilli et, fina­le­ment, le premier livre m’au­rait suffit pour cette période de la carrière de Toth. Reste la virtuo­sité du dessin. Les deux livres ont sept histoires en commun.

duel truqué

c'est fun la guerre

courrier du coeur




  • Étiquettes
    ,

    2 commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *