Quelquepatte ( Aliceu – l’œuf )

quelquepatte_aliceu_couv.thumbnail

Il serait temps que ce blog rende l’hom­mage qui lui revient de droit : voici donc le mythique album Quelque­patte d’Aliceu. J’ai décou­vert cet album à St Malo en 1998 et je l’ai fait dédica­cer à ma chère et tendre. Le soir même, je lui tend l’album en lui décla­mant ”Regarde, c’est un cadeau pour toi !”. Elle a souri d’une délicieuse manière et m’a sussu­ré :”Moi aussi j’ai un cadeau pour toi.” Damned ! Elle avait acheté le même album ! C’est dire la quali­té de l’objet !
De toute manière, vous me mettez en couver­ture une taupe noncha­lante et j’achète. Je suis comme ça moi, une espèce d’héri­tage Mache­rot. À l’inté­rieur, des gags poétiques, noncha­lants, qui parlent d’ami­tié, de coup de blues racon­tés simple­ment avec un minimum de décors, quelque fois jouant sur les codes narra­tifs et l’espace inter iconique (vous savez, le vide entre deux cases. Non, madame, ce n’est pas un mot cochon !). Une petite taupe terri­ble­ment attachante que j’aurai bien aimé retrou­ver… Si quelqu’un sait ce que devient Aliceu…

aliceu-1

Une planche n’ayant pas trop de sens ici, voilà le gag en entier…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

7 commentaires

  • C’est trés beau,mais pourquoi ce choix si distan­cé entre les pages et cette couverture..?Est ce que les frères Coudray sont liés à ce bel objet?Le charme est bien là;indicible…

  • Ah ! Enfin un truc pas très connu que j’ai ! C’est très bien en effet, dessins admirables de retenue et d’expres­sion (j’aime beaucoup le lapin aussi)et de poésie. Mais c’est vrai aussi que j’avais été un peu déçu par les histoires que je trouvais pas toujours très lisibles. Faudrait que je relise… avec l’âge, peut-être, et ma pratique assidue du vide inter-iconique et du blanc de la page…

  • C’est quand même une ”oeuvre de jeunesse” donc pas tout à fait contrô­lée dans certains aspects. Mais c’était très promet­teur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *