Le tribut – L’Or et l’Esprit t.1 (Rochette & Legrand – Casterman)

Les albums de BD franco-belges qui traitent purement de science-fiction (je veux dire par là qui ne se contentent pas d’aventures colorées et violentes dans un décor sci-fi) sont rares.

En 1995, Rochette et Legrandse lancent un défi difficile: sur Deux lunes, planète particulièrement inhospitalière, des soldats pataugent dans l’inconnu, tentant de trouver quelque chose qui pourrait sauver l’Humanité engluée dans un conflit qui semble perdu d’avance. Une histoire sombre et claustrophobique où Rochette prend à contre-pied la représentation SF. Alors que le grand public attend de celle-ci une clarté descriptive propre au dépaysement et à l’émerveillement, le dessin est ici impressionniste, sobre, empli d’ombres inquiétantes et les couleurs jouent sur des palettes réduites, choix justifié par le scénario qui décrit une ambiance lumineuse liée aux deux lunes qui gravitent autour de la planète, modifiant à chaque fois la perception qu’en ont soldats et scientifiques. Les références à la guerre du Viet-Nâm ou le film « Apocalypse Now » avec ses guerriers perdus dans un univers dont ils ignorent les règles, où l’environnement montre une hostilité froide et mortelle sont évidentes mais ce n’est pas que ça. Juan Gavirio, soldat perdu va découvrir que sa survie passe par un changement total de perspective sur lui-même et la planète…
Un deuxième tome a été publié dans la revue À Suivre mais n’a jamais eu droit à une sortie album. À ma grande surprise, il semblerait que ce tome 1 soit encore au catalogue Casterman (en tous les cas, il est annoncé comme dispo sur Am…com).

<

p>
clic l’image

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

13 commentaires

  • c’est moi qui t’en ai parlé de cette BD.
    Je suis bien content qu’elle t’ai plu. (je suis sur qui a une faute d’orthographe là…)
    A+ monsieur le président.
    JL

  • de Rochette il y a aussi le "Transperce neige", toujours ches casterman, tu connais ?
    autrement cette semaine Cousin fait le dindon…
    tu es cordialement invité sur son blog ;)

  • Tu devrais, c’est trés bon, dans le futur proche un univers ferroviaire concentrationnaire tout à fait terrifiant raconté en noir et blanc ce qui ajoute à l’intensité dramatique de l’histoire.

  • This is great work.
    I’m sorry I can’t read whom it is.
    Perhaps one day you can drop me back a line in that regard.
    Thank you again for posting this.
    Best,
    Mark

  • The artist is Rochette. He’s still drawing and you can find some of his books easily on Amazon.fr. The comics had only 2 issues (46 pages as usual in France), the second was not published in a book (only in the comics « À Suivre » magazine) because the bad selling of the first book.

    Ronan, vient me corriger tout ça, please…:-)

  • Scoop pour les amateurs de Rochette : un projet d’adaptation du Transperceneige par un cinéaste coréen serait à l’étude !
    Ben non, je déconne pas …
    A moins que Rochette ne délire autant que Dico …

  • Bravo Provisus ! Six mois pour confirmer ? Ça prouve (encore une fois) que, dans le cinéma, il faut savoir prendre son temps.

  • Oups ! Je n’avais pas vu le commentaire de Li-An du 9 août, mais je tenais le scoop de Rochette lui-même ! Merci Provisus, tu es un vrai frère (c’est pas comme d’autres ..)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *