Le Géant qui posait des questions (Wasterlain – Spirou n°2276 )

Waster­lain atteint des sommets avec cette histoire, second tome de La planète des chats. Il créée un monde fanta­sy parti­cu­liè­re­ment inspi­ré et on ne peut que pleurer que ça n’ait pas fait un carton. Peut-être qu’il aurait fallut créer quelque chose de plus adulte sans héros ”extérieur” récur­rent comme le Docteur Poche…
Je vous ai mis l’annonce du précé­dent numéro, une couver­ture tronquée et la première planche qui est une merveille onirique.

j'ai coupé le dessin de Broca

petite annonce

tueur de chat

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

10 commentaires

  • Tu le trouve­ras en bonnes librai­ries dés 2010,dans le deuxième volume de l’intégrale(DUPUIS)consacré au brave Poche.Pauvre Nic Broca..!
    Cette histoire est une réussite,oui mais est-ce que l’on ne sent pas Waster­lain un peu ”serré” dans son scénario..?Il y avait tant de matière!Et la 1ére partie a un charme,une force que je n’avais pas retrou­vé à ce point dans cette suite.Peut etre qu’en la relisant…

  • T’es trop loin, Raoul…
    Bon, je suis en train de le relire, je pourrai préci­ser éventuel­le­ment mon avis quand j’aurai termi­né :-) De toute manière, tout le récit fonce à 100 à l’heure. Il en aurait fait 10 tomes de nos jours…

  • Et puis il faudrait(Oui,bon.)comparer avec la version GIL & GEORGE(Bayard presse)réalisée 4,5 ans aprés suite à ces frustra­tions d’auteur.…

  • C’est très diffé­rent. Gil et Georges est beaucoup plus léger avec un dessin déjà moins soigné. En même temps, ça reste du Waster­lain :-)

  • Tût tût.
    Ne mélan­geons pas torchons et serviettes :
    La petite tête de Spirou coupée est de la main de Carlos Roque et non pas de Nic Broca (si je ne m’abuse) !

    Mai peu importe, quelle émotion mon petit jeanmi­mi : c’est en effet avec le n° 2279 que j’allais tomber dans la potion magique de Spirou.
    La Planète des Chats n’y fut pas pour rien.
    D’ailleurs, le poster orne toujours mon ancienne chambre chez mes vieux parents !!! (je devrais peut-être faire homolo­guer ça par le Guiness book)

    Peu après apparais­sait Jeannette Pointu dans le splen­dide Dragon vert.

  • Ah mais je ne suis pas tout à fait d’accord sur Gil et Georges:d’accord, la paren­té d’ins­pi­ra­tion avec Docteur Poche est évidente, mais je pense en revanche que l’évo­lu­tion du dessin vers plus de simpli­ci­té relève plutôt d’un proces­sus de matura­tion : c’est cette simpli­fi­ca­tion du trait qui lui permet de dessi­ner des trucs indes­si­nables, comme les hommes trans­pa­rents… (ah ! ces hommes trans­pa­rents…)

  • Je prends les paris que TOTOCHE a aussi le fameux poster ”Tais toi quand tu parles à ton père” de Jannin…Et merci à lui de repla­cer Carlos roque dans ce contexte:Mais il a croqué un Spirou à la Broca.On lui doit beaucoup à Roque,comme Ryssack,grand faiseur,artisan dans l’ombre(Mais quelle ombre!).Mais qu’est-ce que je fais encore sur l’ordi moi…

  • Ah, je pensais que c’était moi qui m’étais trompé mais ma légen­daire prévoyance m’a permis d’évi­ter cet impair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *