Jeff Jones par Jacques Dutrey

jamais froid grâce à Damard

Mes lecteurs ont du talent et se révèlent des gens passion­nés. Après l’ency­clo­pé­dique page consa­crée à Frazet­ta par Kris, voilà trois pages consa­crées à Jeff Jones réali­sées par Jacques Dutrey. Une biogra­phie, une biblio­gra­phie française et des liens en pagaille. Vous pouvez même téléchar­ger tout ceci sous forme de fichiers .doc à récupé­rer dans la troisième partie de ce dossier. Bonne lecture par ici : https://​www​.li​-an​.fr/​b​l​o​g​/​j​e​f​f​-​j​o​n​e​s​-​u​n​e​-​b​i​o​g​r​a​p​h​i​e​-​e​t​-​u​n​e​-​b​i​b​l​i​o​g​r​a​p​h​i​e​-​p​a​r​-​j​a​c​q​u​e​s​-​d​u​t​r​ey/ !

Flash Gordon fait du cheval

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

10 commentaires

  • Ah il est bien ce Jacques Dutrey!Je crois qu’il animait aussi une ‘zine sur Joubert…Et l’on peut conti­nuer à dévorer ses chroniques USA (C’est l’occa­sion ou jamais de lui deman­der si Oui ou Non le MICKEY MOUSE RACE TO DEATH VALLEY de Fanta­gra­phics sera traduit en langue française…)dans ce cher vieux HOP…

  • Plus fort que les lecteurs encyclo­pé­distes, voilà Julien, le lecteur qui sait tout sur les encyclo­pé­distes !

  • Pour celles et ceux que cela intéresse, il me reste un exemplaire du ”Jeffrey Jones, a life in art” (IDW/​Desperado, 2011) soit plus de 250 pages de dessins, peintures et aquarelles de ce fantas­tique artiste et double spiri­tuel du comic-book-artist-gourou Vaughn Bodé.

    Cela me plairiat beaucoup d’échan­ger cet ouvrage contre un autre ou de le vendre si quelqu’un est intéres­sé…

    Pour avoir l’occa­sion de voir en vrai de vrai le trait de feu JCJones, sachez qu’il existe au moins 2 planches origi­nales exposées au Musée de la Bande Dessi­née d’Angou­lême si ma mémoire est bonne.

    -FG-

  • Libre à vous d’enle­ver cette ”annonce”, je ne voulais vraiment pas gêner.
    Et je ne l’avais sincè­re­ment pas pensé comme cela…
    Les fans de JCJ sont si peu nombreux que je pensais plutôt susci­ter l’inté­rêt de passionnés(ées) plus que de caser une vulgaire annonce.

    Désolé pour cette méprise, je vous laisse soin d’effa­cer mon message, et égale­ment celui-ci.

    Cordia­le­ment.
    ‑FG-

  • Non, non, je vais laisser mais après on se retrouve avec plein de messages d’annonces/​réponses qui n’inté­ressent pas le lecteur moyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *