Erzurum (O. Martin & O. Supiot -Le Cycliste)

Premier album pour Olivier Martin et premier album impressionnant de fougue et de tenue (je me rappelle d’une sérigraphie qui m’avait bluffée) sur un scénario/conte de Supiot le Grand Gentil (à la naissance de son fils, un prophète annonce au Vizir la fin de son royaume. L’enfant grandit avec le don de communiquer avec les animaux). Un trait élégant et enlevé proche de Moeb ou de Rossi, avec un bon sens du cadrage, et qui promettait rudement. Et pis une série chez Delcourt moins convaincante et pis une série chez Glénat qui se boucle… On attend qu’il nous fasse de grandes choses, ce petit gars-là :-)

> voir une planche ici

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

4 commentaires

  • merci…merci !!!
    bon je suis tres heureux de lire ca !! et en meme temps bien deprime par le reste de la critique …j’aurais au moins reussi a peindre un tigre bleu sur fond orange pour une couverture de bande dessinee !!!…

  • L’album "les carrés" d’Olivier sort en mars, Séverine aux couleurs. De bien belles choses à voir sur son blog: dessinsdoliviermartin.blog.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *