Disparition de Jacques Goimard

Je reviens de St Malo, tout buri­né par le vent, quelques albums sous le bras et le moral regon­flé à bloc et j’apprends la mort de Jacques Goi­mard ce 25 octobre.
Né en 1932, nor­ma­lien, agré­gé d’histoire, il a été un des pro­pa­ga­teurs de la SF en France après la Seconde Guerre Mon­diale, publiant articles et cri­tiques, diri­geant des col­lec­tions, etc… Dion­net le ren­contre lors des fameuses soi­rées orga­ni­sées par Druillet et l’invite logi­que­ment à par­ti­ci­per à l’aventure Métal Hur­lant. Mais en fait, j’ai vrai­ment fait atten­tion à son nom en ache­tant le tome 3 des Oeuvres com­plètes de Moe­bius : Goi­mard écrit une post­face mar­quante et intel­li­gente. Je vous mets les deux pre­mières pages.

hommage-jacques-goimrard-page2

hommage-jacques-goimard-page1

hommage-jacques-goimard_02

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *