Comique mécanique (Alex Toth – Icare)

Voi­là un album qui squat­tait les bacs à soldes de ma jeu­nesse… Une vraie aubaine pour les ama­teurs de noir et blanc et celui de Toth est magis­tral. Icare publiait ici un recueil d’histoires courtes iro­niques, poli­cières ou d’épouvante comme Toth en a dû faire des tonnes j’imagine. Elles sont toutes subli­mées par le des­sin qui joue sur la sug­ges­tion, fai­sant d’une masse noire un sous-enten­du et d’une pointe de blanc un cri. C’est un tra­vail réel­le­ment magni­fique, tout en éco­no­mie et effi­ca­ci­té. Dans les bacs des sol­deurs vous pour­rez aus­si trou­ver « Hur­le­ments » chez L’Echo des Savanes sur le même prin­cipe et « Bra­vo pour l’Aventure » chez Futu­ro­po­lis, une ten­ta­tive de chef d’œuvre qui est mal­heu­reu­se­ment aus­si léger que son titre (mais de la légè­re­té de la plume d’oie AOC). Toth a des­si­né aus­si les pre­mières his­toires du pre­mier recueil des aven­tures de Tor­pé­do et, déso­lé pour les fans de Ber­net, c’est d’une classe supé­rieure (j’aime bien aus­si Ber­net il ne faut pas croire).

> pour voir une planche cli­quez sur le des­sin

Étiquettes

17 commentaires

  • Ben, ça com­mence à deve­nir un salon qu’il faut fré­quen­ter mon blog quand je vois la qua­li­té des inter­ve­nants :-)
    Je conseille à tout le monde le site de Thier­ry Mar­tin avec des choses qui font du bien aux yeux.

  • La pre­mière vignette me rap­pelle un peu le style enle­vé des frères Varenne. Au fait, qui était aux pin­ceaux, Alex, Daniel ou les deux ? Que sont-ils deve­nus ?

  • Ils conti­nuent à des­si­ner pour ce que j’en sais… J’ai ai croi­sé un à Paris dans une gal­le­rie il y a 18 mois je crois… (mais bon, je ne suis pas un fan…).

  • Moi aus­si, j’avais bien aimé "Ardeur" et son des­sin expres­sion­niste très mar­quée par le ciné­ma alle­mand d’avant guerre. C’était Daniel qui écri­vait et Alex qui des­si­nait (j’aime beau­coup moins ce qu’il fait aujourd’hui, dans un style éro­ti­co-chic).

  • Mer­ci du ren­sei­gne­ment Pro­vi­sus. Daniel a-t-il néan­moins des­si­né aus­si (ou des­sine-t-il aus­si), je n’ai pas vrai­ment sui­vi leur tra­vail.

  • C’est Serge Huo-Chao-Si le fan de Munoz. Mon côté Moeb/Franquin me ren­dait un peu inter­lo­qué par leur tra­vail quand je les ai décou­vert. Il y avait un côté concep­tuel dans le des­sin qui me per­tur­bait. Peut-être sau­rai-je un jour dépas­ser ces a prio­ri.

  • J’avais appré­cié la série des Alack Sin­ner dans les "a suivre" des années 80, le côté flic pau­mé, et le jeu gra­phique très par­ti­cu­lier il est vrai, sans y voir d’aspect par­ti­cu­liè­re­ment her­mé­tique. (mais bon, il fal­lait par­fois regar­der un bon moment cer­taines images, certes, pour bien les com­prendre. Comme de toute façon je passe beau­coup de temps à regar­der les vignettes, ça ne me déran­geait pas trop. Je suis un dégus­teur d’images plus qu’un glou­ton de la BD… :-) ) Mais peut-être parles-tu de ce qu’ils ont pro­duit par la suite, et que je connais moins bien.* Qui est Mr Huo-Chao-Si ?
    Donc, pas de Munoz-Sam­payo un jour ici. Tant pis :-(

  • Ah oui mais ça se com­plique : alors que Mat­tot­ti nous démontre sa mai­trise du Noir et Blanc (cf billet) , c’est à l’inverse José Muñoz qui nous expose sa palette de cou­leurs avec "La Pam­pa y Bue­nos Aires" récem­ment paru chez Futu­ro­po­lis.
    J’avoue avec honte ne pas être non plus un fan de la pre­mière heure du pro­chain "pré­sident" du fes­ti­val d’Angoulême, mais j’ai été très sen­sible (c’est ça, fou­tez-vous de moi les jeunes !) à la poé­sie qui se dégage de ce livre.
    Ouf, le bon côté de la chose c’est qu’il me reste encore plein de pépites à décou­vrir pour mes vieux jours !
    Sinon, ques­tion N & B, je me suis pro­cu­ré quelques opus de "Steve Canyon" en V.O, com­pi­lés chez "Che­cker"* : Quelle baffe ! Hou là là ! Indis­pen­sable pour les afi­cio­na­dos de Mœbius, donc de Giraud, donc de Jijé !
    (*un seul regret, le for­mat étri­qué)

  • Aaargh !!!! Boying­ton ! Tu cours m’acheter "La grippe colo­niale" immé­dia­te­ment !!!! Sinon, ça va sale­ment chier ! Et après tu te démerdes pour trou­ver "Cases en Tôle" ! Allez, je veux pas le savoir : grouille !

  • Bon d’accord, j’ai com­mis un impair. Mais j’ai des cir­cons­tances atté­nuantes : misot j’sus de ch’nord, alors ch’connos pas tous ches étrin­gers d’La Réunion, vin­guette. Res­pire Totoche, bois un bon coup de cha­rette, et pro­mis je me pro­cure au plus vite les albums sus-nom­més. (en tout cas il a bon goût le Serge, c’est bien Munoz…) (en noir et blanc)

  • J’ai du mal à voir le lien entre Canyon et Moe­bius ??? (ou alors tu prends le pro­blème à l’envers si je com­prends bien). Il vau­drait mieux par­ler de Pratt dans le cas de Caniff.

  • Non, non, je confirme. Des fois quand même, je poste sans cha­rette.
    Tu n’es pas sans igno­rer, Boying­ton, que Gir fut élève de Gil­lain et qu’il encra naguère Jer­ry Spring avant de créer Blue­ber­ry, donc je ne vois pas où est le pro­blème.
    Après, Li-An, pour la filia­tion Moe­bius, j’avoue que je digresse un peu, mais bon, en étant un peu per­vers, on peut quand même se dire que Giraud a un chouïa influen­cé Moe­bius, non ? Oui , je sais, c’est tiré par les che­veux, mais si tu veux avoir des com­men­taires indi­gnés, faut se mouiller 8-)
    Et hop ! le tour est joué.

  • Je ne suis pas sans igno­rer effec­ti­ve­ment, et puis t’as rai­son. De toute façon j’aime tout "ça", Moeb, Gir, Jigé, Fran­quin …Munoz :-), etc , et j’en rede­mande, des vivants et des morts. (Les morts je les relis 100 fois) Caniff c’est génial, mais en anglais, ça me prend un peu plus de temps à lire :-) Pour les jeux gra­phiques et d’ombre, c’était quand même un génie à ne pas renier. (En plus il des­si­nait des avions dans Steeve Canyon… Mais là j’arrête parce que Li-An ne va pas appré­cier, et couic le post…:-)) En tout cas un grand mer­ci à tous ces mes­sieurs, qui ne m’ont appor­té que du bon­heur depuis mon enfance. La musique c’est génial, mais la BD… et les arts plas­tiques (enfin, aujourd’hui ça dépend quoi) aus­si. C’était la pen­sée du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *