Broussaille – spécial crocodiles ( Frank in Spirou n° 2215)

Franck a fait par­tie dans les années 80 d’une nou­velle géné­ra­tion d’auteurs chez Spirou qui a bous­cu­lé le ron­ron du maga­zine. Et comme pas mal de ses confrères, il s’est un peu per­du entre volon­té auteu­riale et envie de tou­cher le grand public. L’album de la révé­la­tion La nuit du chat part vers un réa­lisme qui m’a lais­sé froid et je n’ai tou­jours pas lu Zoo qui a été tel­le­ment mar­quant que Franck conti­nue à en tou­cher les divi­dendes artis­tiques. Foin de pleur­ni­che­ries, les car­nets de Broussaille étaient d’une fraî­cheur revi­go­rante et son approche sérieuse, eco­lo­gique et poé­tique de la Nature n’a jamais été vrai­ment éga­lée. Pour ce que j’en sais, ils ont été ensuite publiés en noir et blanc. Je ne les ai jamais ache­té tel­le­ment les cou­leurs par­ti­ci­paient au plai­sir de lec­ture.

brousaille-croco-01

brousaille-croco-02

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

50 commentaires

  • Je ne connais­sais pas(j’ai quit­té Spirou fin des 60…), c’est “mignon”, ça m’a fait me sou­ve­nir de Charlier et Hubinon qui glis­saient dans les his­toires de Buck Danny des fiches tech­niques et de per­for­mances des divers avions des­si­nés dans les bandes… (ça y est j’ai réus­si à repar­ler de zincs ici… :-))
    *C’était qui le gars chez Pilote, dans les années 70, qui des­si­nait assez sou­vent avec des contours de formes comme les cro­cos ici?

  • Broussaille, j’adore ! Frank Pé était un de mes auteurs favo­ris jusqu’à ce qu’il se perde dans son inter­mi­nable Zoo (15 ans pour avoir la fin). Il y a cer­tains des­si­na­teurs qui ne confirment pas toutes les pro­messes.

    Je me rap­pelle du recueil des car­nets de Broussaille, à dos spi­ra­lé, très cher, en petit for­mat et en noir-blanc. A mon avis, il ne valait pas la peine.

  • Je par­lais de Lesueur:
    http://www.bdparadisio.com/scripts/detail.cfm?Id=546
    Il fai­sait une rubrique musi­cale à l’époque, avec Solé par­fois. Les formes détou­rées étaient encore à la mode, fin des années pop rock et du gra­phisme qui allait avec. Pas trou­vé d’images de Lesueur sur la toile. (on s’en fout de toute façon, aucun rap­port avec le billet…)

  • @Boyington : ben jus­te­ment, c’est quand même plus sophis­ti­qué que du Hubinon !

    @Raymond : Franck Pé a rêvé d’animation et l’animation l’a bouf­fé… On trouve encore les recueils en ques­tion mais sans cou­leur, je trouve ça un peu tris­tou­net.

    @Boyington : ah oui, sor­tir du Lesueur ici, il faut le faire !

  • J’ai l’impression que plus j’aimais un truc dans Spirou, moins cela avait de chance d’être publié un jour en album… Je dois vrai­ment avoir un pro­blème.
    Enfin, on a quand même eu “Comme un ani­mal en cage” avec Vincent Murat en pro­to­type de Broussaille, et “L’élan”, le seul strip capable de riva­li­ser avec “les Hauts de Page” de Yann et Conrad.
    Aaaaah, l’élan !!!! … Ça y est, je déprime.

    Raymond : Je n’ai pas sou­ve­nir que l’album spi­ra­lé était si cher (radin comme je suis, je l’avais même ache­té, c’est dire). Il était en mono-bi ?)chro­mie orange, d’ailleurs, non ?
    Ces belles et chaudes cou­leurs étaient-elles de Léonardo ou de Frank ?
    Combien ont, comme moi, voté éco­lo “à cause” de Broussaille ?

    Boyington : Pas d’erreur.

  • De toute manière, le “stu­dio Leonardo” se conten­tait sou­vent de suivre les consignes cou­leurs des auteurs (avec plus ou moins de bon­heur, cf.Macherot). Pour la petite his­toire, ces indi­ca­tions cou­leurs étaient indi­quées sur calque.
    J’ai encore un Élan dans ma biblio (ou l’ai-je ven­du) et c’est en effet dépri­mant: maquette mal fichue et gags pas­sant assez mal en album. Un truc à lire en maga­zine.

  • Ça a le mérite d’être frank.

    Après avoir lu ton billet, j’ai déci­dé d’aller man­ger mon sand­wich au bord du plan d’eau, au milieu des immeubles, à la recherche d’éventuels cro­co­diles.

    Je me suis assis à l’ombre d’un pru­nus en fleur. Le vent s’est mis à souf­fler et je me suis sou­dain retrou­vé au milieu d’une tem­pête de pétales qui a fait fuir les dames assises à côté. On se serait cru dans un billet de Broussaille… ou dans un film de Miyazaki !

    Merci pour le pique-nique.

  • Tiens, moi je vais aller à la déchet­te­rie. Espérons qu’un coup de vent ne va pas faire s’envoler mon herbe cou­pée :-) (et le coup de vent n’a pas sou­le­vé une robe légère ? Dommage…).

  • Totoche: non, …pas d’errueur.

    Li-An: je com­pare pas les styles d’Hubinon et Franck. Je pen­sais juste aux planches anno­tées par­fois de fiches tech­niques; Ici, c’est l’inverse en fait, la fiche tech­nique est émaillée d’une his­toire, hum.(Pis le sophis­ti­qué ne va pas tou­jours à l’essentiel…) Bon, j’ai l’esprit tor­du et la tête à l’envers, je sais, mais je me soigne. En tout cas chez Jean-Mi on se sou­vient de plein de trucs, alors mer­ci (brosse à reluire)
    Lesueur, c’est quand même pas tout à fait hors pro­pos, si l’on consi­dère son tra­vail de rubrique chez Pilote… (et toc :-))

  • Pour Boyington:Frank pé a des­si­né 2 planches tout-en-zincs(avec les cou­leurs Topaze/Frank,réalisées vers 1986 pour un jour­nal mort-né de Charlier ousque les zincs étaient à l’honneur;publiées dans Spirou début 1993)
    Merci à Totoche d’avoir nour­ri ma dépr…mélancolie;“ZOO” était beau,fort;il a som­bré dans l’emphase,le baroque,l’ennui…Les auteurs veulent m^me le refaire!C’est pas ça “tour­ner en rond”..?Mais dans Broussaille il me semble avoir su gar­der ça et là une abso­lue fraicheur(“un faune sur l’épaule”,admirable syn­thése du pas­sé “Papiers de broussaille”,ou encore cette his­toire au Burundi,magnifique car sobre,pudique et sincère…-“sandrine des col­lines”).
    Le para­doxe est que Frank se pose régulièrement-ça l’honnore-la ques­tion de la légi­ti­mi­té de Broussaille dans cette époque triste où l’on nage dans le béton,l’asphalte et Lesueur,moins en phase avec un public de consom­ma­teurs etc…Mais son ZOO qui se devait etre ambi­tieux a davan­tage le gout d’un auteur embour­bé qui tourne pour le coup vrai­ment en rond jusqu’à perdre sa frai­cheur du trait…Il veut faire un Spirou désor­mais et je me demande pour­quoi “perdre“un an sur un tel truc que d’essayer de retrou­ver un peu de sa “foi” et d’abnégation(c’est un peu le propos,non?)avec Broussaille(le der­nier album est trés beau,le site de Frank est remarquable,Dominique Voynet va TRES bien).Un peu long,‘scusez.

  • @Boyington : en fait, Lesueur a aus­si fait des planches dans Métal. Je vois donc un peu son tra­vail…

    @julien : le pro­blème avec les der­niers Broussaille pour moi c’est le côté “réa­liste” dans le des­sin que je trouve moins beau que le tra­vail du début.

  • Je res­sens la même impres­sion que toi, tout comme pour Hislaire que j’adorais sur Bidouille et Violette.
    Finalement, il n’y a guère que Geerts qui reste fidèle à sa pre­mière manière.

    J’adore “Comme un ani­mal en cage” où l’on suit les pro­grès de Frank page après page. Il faut dire que l’histoire s’est aus­si trai­née sur des années, si ma mémoire est bonne.

  • Il fau­dra que je relise ça. On voyait que c’était un “work in pro­gress” avec un début un peu gros doigt. Je n’ai pas un sou­ve­nir extra­or­di­naire de la chose parce que quand ça a été publié, Frank fai­sait déjà mieux.

  • Comme un animal…“s’est des­si­né de 1976 à 1983(couleurs comprises)donc d’un gars de 20 ans doué à un gars de 26,27 déjà impres­sion­nant par ses capacités;le der­nier tiers du récit est trés trés fort dans ses jeux de masses,de n/b et ce style où il a l’art de “cas­ser” les rondeurs-une patte qu’on peut aimer chez Claire Wendling qui n’en finit pas de ne pas revenir-…Non,ce qui est mar­rant ce sont ces 6,7 années de boulot(pas conti­nu quand m^me)publiés en 4 semaines dans SPIROU…Je garde un sou­ve­nir ému de Broussaille sur­tout pour ses “balades”,où en 2 pages seule­ment parfois,il don­nait à rever(“le temps à perdre”,“la cha­pelle aux chats”…)là où “ZOO”…Bon,d’accord.

  • ca c’était top ! un des­sin vigou­reux et ( comme tu l’as dit ) une approche ori­gi­nale et inéga­lé du monde ani­mal …mais je n’en ai vu que des bouts par ci par la étant don­né que j’étais petit à l’époque ;)

  • Je vous trouve un peu dur avec “ZOO” même si l’histoire perd vite de son intè­rèt, il y a de belles planches ani­ma­lières Et frank a ten­té des chan­ge­ments dans son des­sin il évo­lue quoi !! encore une fois je ne suis pas un incon­di­tion­nel de “Zoo” mais dans cer­tain “Broussaille” il y avait déjà en germe ce coté un peu inabou­ti et un peu per­du qui lais­sait perplexe,la nos­tal­gie vous guette !!:o).

  • Julien, les 2 planches “tout-en-zincs” tu les as? Suppose que tu les scannes et les envoies, par exemple, à Li-An. Suppose après qu’il les mette en ligne dans les tré­sors oubliés, par exemple… (Ah ben non, je crois que la rubrique existe plus) Ou alors sup­pose qu’il me les maile après peut-être.… Enfin bon, c’est qu’une sup­po­si­tion, mais ça m’intéresserait. A la limite Li-An pour­rait ajou­ter ce tra­vail de Broussaille à son post :-)

  • La rubrique existe tou­jours, la preuve avec ces planches. Elle a juste chan­gé de nom pour accueillir plus de choses.

  • J’appuie la demande de Boyington ;-) Je ne connais pas ces deux fameuses planches des­ti­nées au jour­nal de Charlier.

    Pour ce qui concerne Zoo, j’aime beau­coup le début qui lance de belles pistes, mais la fin tourne un peu en eau de bou­din. Je sup­pose qu’il y a là une grande res­pon­sa­bi­li­té du scé­na­riste. Cette fin déce­vante n’est pas dûe au style gra­phique de Frank, car les chan­ge­ments ne sont pas spec­ta­cu­laires entre le début et la fin de Zoo. Par contre, ce qui parais­sait inno­vant en 1994 ne l’est plus en 2009, et il est dom­mage d’avoir tel­le­ment atten­du.

  • Je devrais par­fois réflé­chir avant d’écrire…

    Il existe un site offi­ciel de Frank Pé, avec une impres­sion­nante base de don­nées où l’on trouve la plu­part de (voir même tout) ses petits tra­vaux des­si­nés. Tout cela est clas­sé par années et très simple à trou­ver. C’est à l’adresse sui­vante:

    http://www.frankpe.com/base.htm

    Si vous allez dans l’année 1993, vous ver­rez la cou­ver­ture du Spirou 2858, et en cli­quant des­sus, on découvre les 2 planches d’un récit inti­tu­lé “Lindbergh”. Ce sont, je pense, les 2 planches dont par­lait Julien. ;-)

  • Raymond me sauve,car-ne me jetez pas des caillous poin­tus dans la tete-je…je n’ai PAS DE SCAN,PAS D’APPAREIL PHOTO NUMERIQUE,RIEN!
    Par cet aveu ‚il me sera, je l’espère,un peu,beaucoup pardonné(et OUI,j’ai les pages en question,tout comme celles de Servé que LI AN m’avait deman­dé naguère-pas indis­pen­sables ces pages,celles de Frank ont par contre une belle gueule);Echapperais-je au lyn­chage!?

  • Dommage pour le scan, on en trouve des pas trop cher et ça pour­rait sûre­ment nous ame­ner de jolies choses ? (alors voyons… Goudron, j’ai. Plumes, j’ai…)

  • Julien: va chez Auchan, ils ont par­fois (sou­vent) des imprimantes-photocopieuses-scanner HP, tout en un, pas très chères. (Comment? J’ai fait de la pub?! Mais non, qu’est-ce que vous racon­tez là?)
    Raymond: mer­ci, je m’en voir cela tout de suite. Mais bon, si c’est sur Linbergh ça va peut-être moins m’intéresser… Je suis plus bran­ché war­birds 39–45 et chas­seurs du XXème-XXIème.

  • Ah ben rigo­lo, j’ai écrit qua­si la même chose que toi, Li-An, qua­si en même temps ;-) Ca devient presque du “chat en blog”.

  • Ouais, j’viens de voir, enfin… aper­ce­voir, pour la même rai­son que tu dis plus haut. Pas trop cer­tain que ce soit un vrai zinc d’ailleurs; Un peu l’allure d’un Mig des années 80 quand même. Dommage de voir trouble…

  • Toute façon Julien va s’acheter un scan­ner main­te­nant, vu comme on le tara­buste. L’a plus qu’à dire à Madame Julien: “regarde, les copains ont dit que je devais ache­ter une HP…”

  • Oh,je crois que madame Julien,elle s’en fout un peu…Mais,de toutes façons,c’est en projet…(on s’éloigne de Frank,là)

  • Si tu cherches la qua­li­té, il faut que je te conseille plu­tôt un scan­ner Canon :-) (on s’éloigne mais c’est pour la bonne cause :-))

  • Je féli­cite Julien d’avoir su résis­ter à ces achats impul­sifs qui encombrent désor­mais nos bureaux pre­nant plus sou­vent la pous­siére qu’il ne nous sont utiles ! :o)

  • C’est en pro­jet que j’dis…Bah,j’ai fini par ache­té un ordi­na­teur ‘y a un an et demi…C’est comme pour la télé;j’y crois pas trop à la couleur;parait que c’est pas au point…(et on les voit trés bien les pages de Frank Pé,sur ce site offi­ciel de Frank Pé,consacré à Frank Pé!!)

  • sur­tout que ses por­traits de per­sos de BD ne sont pas top ils leur manquent pour le coup la frai­cheur des pre­miers brous­saille! résiste encore julien tiens bon

  • Ouais, ben n’empêche que “Lindbergh” est pas trop décrip­table sur le site offi­ciel de Franc Pé, consa­cré à Franck Pé… (un bon scan de l’original c’est sûre­ment mieux, et il faut vivre avec son temps, pas dans la pous­sière du pas­sé)

  • Je pense que le concept est fait pour empê­cher au maxi­mum une aspi­ra­tion du site. Mais la solu­tion est un peu ban­cale (en tous les cas, ça ne m’a pas don­né envie de feuille­ter tout ça). Sans comp­ter que sous IE8 c’était plan­té chez moi…

  • Je serais curieux de savoir en com­bien de temps il réa­lise les fresques qui sont mon­trées sur son site ?

    En tout cas mer­ci pour le lien , je ne le connais­sais pas ( le site )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *