À la vie à la mort – Jérôme K. Jérôme Bloche (Dodier & Makyo)

jerome-bloche-vie-mort-couv

À la vie, à la mort est le troi­sième tome des enquêtes de Jérôme K. Jérôme Bloche, jeune enquê­teur un peu tête en l’air qui rêve d’être Bogart et qui se pro­mène donc en trench coat et cha­peau feutre mou. J’avais beau­coup aimé le concept et j’ai tou­jours lu les his­toires dans Spi­rou avec plai­sir. Mais je n’ai jamais ache­té les albums, le des­sin de Dodier et les scé­na­rios de Makyo ne m’apportant pas de grandes sur­prises mal­gré leurs belles qua­li­tés.
Le fait d’écrire moi-même main­te­nant une his­toire ”poli­cière” me fait lire ça d’un autre oeil. En 1984, Serge Letendre ayant aban­don­né la série, cette his­toire est la pre­mière aven­ture de Jérôme Bloche écrite uni­que­ment par Makyo. Un des inté­rêts de l’histoire est de se dérou­ler dans une petite ville de pro­vince, Bergues, et on quitte donc Paris où réside habi­tuel­le­ment Jérôme. L’histoire mêle des élé­ments à carac­tères fan­tas­tiques (un nain orga­niste qui joue en silence, un per­son­nage mas­qué…) voire même SF dans sa réso­lu­tion ! Jérôme arrive à Bergues pour les fêtes de fin d’année et son oncle, un notable, lui demande d’enquêter sur des mys­té­rieuses affaires de chan­tage. De manière très intri­gante, l’histoire com­mence par une voix off dont on ne découvre l’origine qu’assez tar­di­ve­ment. Le charme de la série vient prin­ci­pa­le­ment du per­son­nage de Jérôme qui est une espèce d’ado attar­dé qui aime­rait être pris pour un dur mais ne fais rien pour (il porte des lunettes, il n’est pas cos­taud et passe son temps à éter­nuer dans cet album) et aborde donc les enquêtes de manière incon­grue. Assez éton­nam­ment, Jérôme qui a pour bonne copine Babette (une hôtesse de l’air, jeune fille nature et dyna­mique) depuis deux albums, est obli­gé d’admettre que c’est sa ”fian­cée” et couche même avec elle ! Dans Spi­rou, il fal­lait oser puisque Nata­cha est tou­jours vierge à ce qu’il me semble.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

12 commentaires

  • Belle madeleine…La série vieillit fort bien;cet épi­sode est à rap­pro­cher de ”Mai­gret a peur” de Simenon,où la fameuse ”atmo­sphère” n’est en rien du carton-pate…La mise en cou­leurs rebute encore,toujours,un peu !

  • C’est mar­rant, je les relis aus­si en ce moment, comme je fais un album réa­liste je vou­lais voir com­ment il s’y pre­nait avec la doc pho­to. A l’arrivée ça ne me sert à rien pour mon bou­lot, mais quel plai­sir de lire ces his­toires bien fou­tues, je pré­fère d’ailleurs celles que Dodier scé­na­rise seul, bien qu’on y ait per­du le côté ”fan­tas­tique”. Mon pré­fé­ré reste ”Pas­sé recom­po­sé”, belle ambiance insu­laire.

  • Bon­jour,

    de pas­sage sur la toile, je ne peux que te conseiller de vision­ner ”From Hell”, le film. Plus abor­dable que le comics, le scé­na­rio d’origine d’allan Moore (ou ce qu’il en reste ?) pré­sente les élé­ments connus sur jack l’éventreur dans un puzzle scé­na­ris­tique fou­tri­que­ment intel­li­gent.
    Comme sou­vent, je n’ai pas aimé le film à la pre­mière vision, à cause de cli­chés que j’avais en mémoire.
    Envie d’un éven­treur plus ”gothique” à la E.C comics…

  • Concer­nant Nata­cha, sa vie amou­reuse n’est pas évo­quée dans ses aven­tures, en effet. Bombe sexuelle ana­to­mique, sa seule repré­sen­ta­tion dés 1971 est une révo­lu­tion dans la B.D belge, et une brèche dans la bêtise de la cen­sure.
    Ayant pas­sé deux ans sur une île déserte (N°11) avec Wal­ter sans bédés ni télé, m’étonnerait qu’elle soit encore vierge.
    L’auteur nous laisse ima­gi­ner (par exemple) les soi­rées de ses héros.
    Bien sou­vent l’imaginaire est plus fort que le démons­tra­tif

  • @li-an Plat, peut-être, mais je trouve que l’histoire à un inté­rêt pour un scé­na­riste. La piste de l’héritier du trône, du méde­cin, des franc-maçons, tout se tient…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *