5 est le numéro parfait (Igort – Casterman)

cinq-numero-parfait-igort-couv

D’Igort, je n’avais lu que ses pre­mières his­toires qui datent de l’époque Fri­gi­daire dans les années 80, avec toute une équipe de jeunes loups ita­liens dont Mat­to­ti. Récem­ment, il a réa­li­sé des ouvrages cen­trés sur l’histoire des pays de l’Est, très éloi­gné semble-t-il des délires de l’époque plein de super héros comics et de réfé­rences à l’imagerie com­mu­niste – très à la mode à l’époque de Bilal à Cha­land.
5 est le numé­ro par­fait est un polar un peu en roue libre. On y suit le par­cours meur­trier de Pep­pi­no Lo Cice­ro, un tueur de la mafia à la retraite. Son fils a repris le taf mais voi­là que son der­nier contrat tourne mal. Pep­pi­no est obli­gé de reprendre contact avec ses anciens amis pour ten­ter de ven­ger son fils. Ça c’est le pitch mais en fait, il y a plein de dia­logues nos­tal­giques, de réflexion sur la vie, de virées urbaines, de per­son­nages déca­lés et de trucs qui ne rentrent pas dans une vraie his­toire – évè­ne­ments fan­tas­tiques, rêves étranges. Côté des­sin, c’est assez contras­té dans tous les sens du terme. Igort semble s’être lais­sé por­ter par son ins­pi­ra­tion même si il y a une cer­taine logique : aplats jetés et impres­sion­nistes pour la ville, ligne claire sèche pour les dia­logues, coups de feu tran­chés. Il y a donc des séquences très réus­sies et d’autres un peu dures à regar­der – cer­taines séquences de décou­page m’ont lais­sé dubi­ta­tif. J’ai été un peu frus­tré par le look du per­son­nage prin­ci­pal, très simple, une espèce de vieux Tin­tin, jusqu’à ce que je com­prenne que c’était un hom­mage à Dick Tra­cy de Ches­ter Gould. Il y a d’ailleurs plu­sieurs réfé­rences au monde du comics.
Au final, un album qui mérite lar­ge­ment le détour, très rafraî­chis­sant dans sa liber­té de ton (ça fait pen­ser à du Pla­nète Loin­taine en mieux fichu) mais, contrai­re­ment à ce que pro­met la com’, vous n’apprendrez rien sur Naples ou sur la Mafia…

cinq-numero-parfait-igort-pl

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *