Lise

y'a qu'une planche les gusses

Dans mes tentatives de BD en ligne, voilà une Tardiesque au crayon noir. Je n’ai jamais su ce que faisait cette pauvre fille là…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

3 commentaires

  • C’est d’une telle beauté…On voudrait aller plus loin,mais…Comme,quand,enfants,on faisait le comble des histoires à suivre dans les recueils de Spirou,faute de suite…Mais comment espérer traduire ce « frimas »,cette délicatesse à l’encrage;est-ce qu’il faut franchir le pas de la copie-noire-mise en couleurs directement?Qu’est-ce-qu’on fait!?
    Bravo;bon courage;avec ces beaux lambeaux il y a déjà de quoi rever;souhaitons que les lambeaux d’histoires se croisent et murissent!

  • Excellente idée Julien. Je la copyright tout de suite :-)
    Pour ce qui est en effet de l’impression, cela doit être possible maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *