Le procès

sous vide

Fin de la planche !

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

9 commentaires

  • Elles sont bien ces der­nières planches.
    (les autres aus­si, t’inquiète pas.), mais là ça fait un bail qu’il est dans le bocal, et une petite suite s’impose non ?
    En fait, j’aime beau­coup cette veine « 1900 ».
    D’ailleurs, à quand le retour de Cla­ra Ros­nay ?

    • Ben comme dit autre part ou ailleurs, ça repren­dra ici que lorsque j’aurai un pro­jet signé dans les tuyaux. Y’a des prio­ri­tés dans la vie :-)

  • Ambiance Louis La Gigne/ Louis Fer­chot. Sans parole, c’est du Cha­plin ou Bus­ter Kea­ton, nous sommes plus atten­tifs à l’image, à la ges­tuelle, à l’expression des per­son­nages, aux indices que le des­si­na­teur veut bien nous mettre dans une case. Pen­dant 2 planches, sommes dans la sobrié­té dans cette ambiance 1900 Et pan ! Dans la 3, y a de l’animation et de la SF. Cela sur­prend avec plai­sir. J’aime beau­coup les cadrages – larges ou détails. A quand une BD avec Cla­ra ?

  • En fait, on va retrou­ver une cou­sine à Cla­ra dans mon pro­chain pro­jet… dont je ne par­le­rai que lorsque le contrat sera signé :-)

  • Avant de l’attraper, faut-il le voir ?
    Koh Lan­tha au Pôle Nord, voi­là un inté­rêt d’être au milieu de la nature.

  • Ah ! je vois un assi­du du cadrage ser­ré sur le peu de tis­su de ces can­di­dates !
    C’est trop maté­riel, trop tex­tile ! Ce n’est pas cela qui va sau­ver notre chère terre. Que Saint-Tho­mas fasse quelque chose. Alle­luia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *