Une tarte aux cerises et un bon café

L’intégrale Twin Peaks en Bluray (David Lynch & Mark Frost)

twin-peaks-bluray

L’agent Cooper, la pauvre Lau­ra Pal­mer, un mai­nate, une chambre rouge… Voi­là, j’ai qua­si­ment tout vision­né du cof­fret blu­ray Twin Peaks, après les K7 et les DVD – j’avais un peu calé sur ces der­niers.
Évi­dem­ment, ma nou­velle télé grand écran a for­te­ment sti­mu­lé mon désir de retrou­ver ce petit monde et j’avoue que je n’ai pas été déçu de replon­ger dans l’atmosphère déca­lée de la série de David Lynch et Mark Frost. Je ne vais pas faire/refaire un résu­mé d’une série deve­nue culte et matrice de nombre de choses étranges. Avec le recul et pour les nou­velles géné­ra­tions, il faut pré­ve­nir : on aime ou on n’aime pas. La totale liber­té obte­nue par les deux concep­teurs est assez déran­geante pour ceux qui ont l’habitude d’histoire écrites au cor­deau par une bat­te­rie de pro­fes­sion­nels abu­sant de ficelles éprou­vées. Mais l’intérêt avec ceux qui n’aiment pas, c’est que je peux me dis­pen­ser de les fré­quen­ter.

twin-peaks-bluray-2

Vu le prix de l’objet (en pas­sant par la ver­sion ita­lienne, ça allait mieux), il fal­lait un petit plus de moti­va­tion et les sup­plé­ment annon­cés sur Twin Peaks : Fire Walk with Me, le film racon­tant les der­niers jours de Lau­ra Pal­mer (la série débute avec la décou­verte de son corps), m’ont défi­ni­ti­ve­ment convain­cu.
Revoir le film lui-même était assez inté­res­sant. Comme la plu­part des fans, j’avais été per­tur­bé par sa noir­ceur – la série est pleine de per­son­nages et scènes très drôles (dans leur genre) – mais le revi­sion­nage m’a per­mis de mieux appré­cier ses qua­li­tés (plus rac­cord avec le reste de la fil­mo­gra­phie de Lynch d’ailleurs). She­ryl Lee fait un tra­vail extra­or­di­naire pas­sant de l’adolescente moqueuse à la jun­kie très sexuelle avec une aisance confon­dante. Le film a l’avantage de recen­trer le récit – notam­ment toute la mytho­lo­gie Chambre Rouge – qui avait ten­dance à s’éparpiller façon puzzle dans la sai­son 2.
Les bonus du film sont indis­pen­sables pour le fan basique – 90 minutes de coke pure. Ils per­mettent de retrou­ver tous les per­son­nages prin­ci­paux cou­pés dans le film, trois scènes avec David Bowie qui expliquent pour­quoi il se balade en tenue de tou­riste et allongent consi­dé­ra­ble­ment sa scène au siège du FBI (mon­tée dif­fé­rem­ment). Une scène qui aurait dû deve­nir culte de repas fami­lial dans la famille Pal­mer. Trois scènes se déroulent après la fin de la série.

Je n’ai pas encore vision­né tous les bonus rela­tifs à la série qui sont de qua­li­té inégale (le film sur le fes­ti­val Twin Peaks est un peu dépri­mant) et on retien­dra les interviews/discussions de Lynch avec les acteurs et col­la­bo­ra­teurs 24 ans après. C’est que dans la série, Lau­ra annon­çait à l’agent Cooper qu’ils se rever­raient dans 25 ans, ce qui a nour­ri tous les fan­tasmes. Est-ce qu’il y aurait vrai­ment une suite après ce laps de temps ? Les inter­views bonus l’annoncent à mot cou­vert et un tour rapide sur le Web m’ont fait prendre conscience que j’étais fina­le­ment en pleine actua­li­té puisque la troi­sième sai­son est annon­cée pour 2017.

L’orchestre sym­pho­nique natio­nal danois reprend le thème de Lau­ra – musique d’Ange­lo Bada­la­men­ti.

Le groupe Xiu Xiu reprend à sa manière la BO de Twin Peaks.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

8 commentaires

  • J’avais 18 ans à l’époque de sa sor­tie sur la TV fran­çaise (LaCinq) et j’étais fan. Très fan. Enfin un truc qui me sor­tait du désert cultu­rel qu’était ma vie à l’époque. Mais, très étran­ge­ment, (en fait peut-être pas tant que ça), alors que j’étais un grand fan de Lynch, je n’ai jamais vu le film.

    A.C.

  • C’est vrai, je regrette encore très sin­cè­re­ment de l’avoir mise en télé­char­ge­ment gra­tuit (dans un article caché) sur mon blog.
    Vu la tête des sur­vi­vants dans les bonus, la sai­son 3 se dérou­le­ra à « Unex­pres­sed Anger Reti­re­ment Guest House », la mai­son de retraite de Twin Peaks, avec plans tra­vel­lings en fau­teil rou­lant.
    Ca va le faire grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *