Shaun le mouton malin – un film d’animation rigolo de Mark Burton

shaun-mouton-04-couv

Cela fai­sait long­temps que je n’étais pas allé voir un film d’animation au ciné­ma. Il faut dire que les scé­na­rios « pour enfants » semblent écrits par des com­mer­ciaux entou­rés de tech­ni­ciens hyper doués mais qui suivent les ordres.
Shaun le mou­ton est un per­son­nage qui est appa­ru dans les films d’animation Wal­lace et Gro­mit des stu­dios Aard­man, qui a droit à sa série télé à lui et qui revient donc pour Pâques, une fête pro­pice à l’agneau, sur nos grands écrans.

Shaun vit avec ses amis mou­tons une vie rou­ti­nière sous la sur­veillance d’un chien un peu bor­né et un maître aimé mais abru­ti par la rou­tine. Notre mou­ton décide de s’offrir une jour­née libre mais son stra­ta­gème tourne mal et voi­là que son fer­mier se retrouve amné­sique dans la grande ville et que la ferme part dans le n’importe quoi. Il serait temps d’agir.

shaun-mouton-02

Le der­nier Aard­man que j’ai vu, c’était Les Pirates et ce n’était pas une réus­site abso­lue. Shaun est plus proche de l’esprit Aard­man avec des per­son­nages un peu couillons à la gueule pas pos­sible et aux inven­tions impro­bables dans une Angle­terre contem­po­raine pleine de nos­tal­gie amu­sée. On retrouve avec plai­sir les qua­li­tés visuelles du stu­dio anglais à la lumière si carac­té­ris­tique (Qui a tué Har­ry de Hit­ch­cock en modèle peut-être ?), à la mise en scène tou­jours très recher­chée et à l’animation pâte à mode­ler impec.
Ce qui fait plai­sir, c’est que les scé­na­ristes ne prennent pas les gamins – cible visée – pour des pompes à fric avides de cli­chés (les bandes annonces Dis­neyiennes vision­nées avant le film oscil­lait entre le « je ne l’ai pas déjà vu ? » à « je crois que je vais vomir » avec notam­ment un Clo­chette et la Créa­ture légen­daire qui a eu la décence de sor­tir direct en DVD en Amé­rique du Nord mais que des pro­duc­teurs fran­çais cha­fouins qui méritent la plume et le gou­dron ont déci­dé de sor­tir en salle dans notre grand pays de Culture).
Les per­son­nages de Shaun ont tous des tronches pas pos­sibles et l’histoire va à 100 à l’heure, mul­ti­pliant les clins d’œil aux parents (purée, j’ai cho­pé les Beatles, Brea­king Bad ou Le Silence des Agneaux mais j’ai dû en lou­per un paquet) et les gags à la limite du sur­réa­lisme. Les mou­tons dégui­sés en humains qui mangent le menu au res­tau­rant, la chienne errante maquillée comme un tra­ve­lo ou le type qui tourne dans le cul du che­val – non, je n’ai rien fumé – sont très drôles. Mais le top, c’est le chien aux yeux fous dans la pri­son qui m’a fait hur­ler de rire. Et res­tez jusqu’au bout pour décou­vrir la chute !

shaun-mouton

Un excellent film à voir en famille qui fait juste regret­ter que Aard­man ne fasse plus de long métrage d’animation à des­ti­na­tion d’un public plus adulte comme ils savaient si bien le faire à leurs débuts. Et si vous avez un copain qui res­semble furieu­se­ment au fer­mier, c’est encore plus drôle. Et ne regar­dez pas la bande annonce qui suit.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires

  • Aaaah, Aard­man… Je ne sais plus à quand remonte le der­nier film que j’ai vu d’eux, mais ça fait un bail… Sans doute un de leurs films un peu plus orien­tés adultes, qui étaient vrai­ment excellents,comme tu le dis.

    Ceci dit, pour pas­ser un bon moment, celui-ci me semble tout indi­qué.

    • Ils n’en ont pas fait tant que ça donc si ce n’est pas le Pirates, c’est le der­nier long de Wal­lace et Gro­mit, Sacré pétrin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *