Michel Gondry

Mon obsession pour l’image tient en partie probablement à ma jeunesse heigties pleine de clips de Mondino. Et comme l’a si bien dit Chris Ware, dessiner c’est tenter de retrouver les sensations que l’on a eu dans notre jeunesse un crayon à la main. Me voilà donc en plein rétronostalgie, à la recherche d’images colorées et intrigantes. Gondry est idéal pour cela. Il a le profil du petit frenchy surdoué qui bouffe et recrache de l’image comme moi des noyaux de cerises (image osée à cette période de l’année).

Voilà un DVD plein à craquer de clips musicaux (du Björk notamment, sa grande copine) avec des idées incroyables (refaire « en vrai » les trucages pourris des vidéos des années 80, faut y penser) et de courts métrages (« One day » où comment se faire enquiquiner par son propre excrément). Comme la plupart des fous d’images français, il n’y a pas de discours politique et l’humain s’efface un peu devant la virtuosité mais en même temps, il y a une volonté de repousser les limites de l’imagination et une utilisation intelligente de la manipulation de l’image qui se justifie parfaitement d’un point de vue artistique. Avec « Eternal sunshine…’, Gondry passe finalement à l’âge adulte et laisse derrière lui ses 12 ans…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires

  • Si vous avez comme moi aimé la pub Air France avec les nuages, elle est aussi de Gondry. Musique des Chemical Brothers me semble t’il ;o)

  • D’ailleurs, il y a un petit gag charmant dans le portrait de Gondry réalisé pour le DVD où l’on voit le réalisateur demander à sa maman "Quel est le film que j’ai réalisé que tu préfères ?" et elle répond "La pub Air France". Et Gondry est tout embêté parcequ’elle n’est pas dans le DVD :-)

  • Bonsoir,
    Toujours en train d’explorer votre super blog… je viens de tomber sur ce post qui date un peu. La dernière phrase, notamment, m’a interpellé (« …Gondry passe finalement à l’âge adulte et laisse derrière lui ses 12 ans… ») puisque l’actualité du cinéaste semble lui donner tort !
    Jugez-en par vous-même : Gondry a trouvé le moyen de refaire ses films 80’s préférés avec les moyens du bord :
    lien mort

    Moi j’en ris.
    Cordialement,
    Arnaud B. (puisque je ne suis pas le premier du nom à me balader ici)

  • Ah ben impossible de voir la video sur Yahoo alors je donne ce lien – mort
    En effet, ça m’a l’air bien régressif :-) En espèrant que ce ne soit pas trop hollywoodien… (la beauté de la critique, c’est de formuler de magnifiques sentences définitives contrariées par la réalité :-)).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *