Castello Cavalcanti, un court métrage de Wes Anderson

Sorti il y a quelques mois, Castello Cavalcanti est un court métrage de Wes Anderson qui met en scène un de ses acteurs fétiches – Jason Schwartzman – en cou­reur auto­mo­bile des années 50 en Italie. L’occasion de rendre hom­mage à Fellini et même à Godard si j’en crois les com­men­taires. Un film com­man­di­té par une grande marque.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires

  • Entre ça et le look d’Adrien Brody dans “The grand buda­pest hotel”, c’est à se poser la ques­tion sur l’influence des “fous du volant” sur le ciné­ma de Wes Anderson.

    (je penche plu­tôt pour une influence com­mune de blake edwards)

    • En même temps, la thé­ma­tique de Anderson, c’est plu­tôt “il vaut mieux prendre son temps que de fon­cer”.

      • … D’où Adrien Brody en Satanas méchant qui veut fon­cer dans le tas…

        Ceci dit je ver­rais plus un truc comme “l’individu face aux car­cans sociaux et com­ment s’inventer soi-même” comme thème cen­tral de l’œuvre ander­so­nienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *