La Vie est Belle/​Life is Beautiful, un LP remarquable de Petite Noir

Petite-Noir-La-Vie-Est-Belle

Cela faisait bien longtemps que… Éh oui, je commence mes billets toujours de la même manière et c’est mon droit le plus strict. Qu’est-ce que c’est que ces râleurs qui viennent me faire la leçon sur mon propre blog ?

Et donc, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas atten­du un album de musique avec une impatience mêlée d’une sourde angoisse. J’avais adoré le EP de Petite NoirThe King of Anxie­ty – et je me deman­dais s’il allait allait trans­for­mer l’essai (comme disent les gros bourrins qui s’explosent le pif ”avec le respect de l’arbitre”).
La vie est belle/​Life is beauti­ful est moins immédiat à l’écoute que King qui affichait plusieurs morceaux évidents mais révèle ses richesses petit à petit.

Un mien de mes amis se plaignait récem­ment qu’il n’y avait plus rien en musique rock de vraiment marquant – après avoir acheté sa cinquième compi­la­tion de Led Zed. Je ne peux pas vraiment lui donner tort. Entre folk, post-Oasis, psyché et garage band gros doigts, on a un peu l’impres­sion que la plupart des groupes se contentent de se faire plaisir avec ce qu’ils aiment sans penser que la musique rock peut-être aussi une évolu­tion inven­tive (il semble­rait qu’il vaille mieux chercher côté électro­nique voire R&B/funk pour l’exci­ta­tion). Comme elle a pu l’être dans la fin des années 70 et les années 80 où le pop/​rock anglais infusé aux musiques jamaï­caines mélan­gées et au punk avait donné des choses étonnantes en partant dans tous les sens.

Et juste­ment, Petite Noir semble revenir à cette époque dans la voix et le rythme mais avec une espèce de décalage qui le rend vraiment unique. Un mélange impro­bable de noirceur coldwave avec l’éner­gie africaine.
L’intro irrésis­tible, les petits détails de l’orches­tra­tion, les poussées de fièvre sur certains titres… Franche­ment, la musique rock n’est pas encore complè­te­ment morte. Elle s’agite et gigote. Faut juste qu’elle soit un peu raccord avec le monde d’aujourd’­hui…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

4 commentaires

    • Ben diffi­cile à dire. J’ai regar­dé deux vidéos de Baloji et je n’ai pas vu trop le rapport – à part que c’est filmé dans le même coin. Il faudrait que tu précises ta pensée.

  • Bon,d’un autre côté,mes commen­taires-je vais causer pour moi-se ressemblent à peu près tous,hein…La musique rock,elle vit sa vie sur scène…Pas plus,pas moins.
    Toujours très bien Petite noir,découvert par ici.

    • Rien de tel que la décou­verte. Un peu d’exci­ta­tion tous les jours, un bon remède contre la morosi­té – ça et les noix fraîches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *