The English Riviera, un album de Metronomy

metronomy-english-riviera

Il aura fallut la sortie de leur nouvel album Love Letters pour que j’achète le megasuc­ces­full The English Rivie­ra. Mes écoutes répétées ne me convain­quait jamais totale­ment, il y avait toujours un petit truc qui m’empêchait de rentrer totale­ment dans l’uni­vers de Metro­no­my. Finale­ment, paradoxa­le­ment, ce sont les premiers singles de Love Letters qui m’ont fait craquer.
De toute manière, l’album est indis­pen­sable pour les quelques tubes irrésis­tibles dont le fameux The Look qui a tout de la chanson pop idéale dont rêvent tous les groupes. Écoutez moi cette rythmique discrète et impla­cable, cette basse qui donne des petits coups d’accé­lé­ra­teur vicieux, ces cœeurs répéti­tifs qui vous font entrer le titre dans le crâne et, surtout, ça ne ressemble pas à de la Brit Pop morne rêve un peu gluant, c’est sédui­sant et nouveau à la fois. Idéal pour le printemps, pour l’été, pour l’automne et l’hiver.

Bon, encore combien de temps avant de m’ache­ter Love Letters ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

4 commentaires

  • Bien d’accord.Trop sédui­sant pour être honnête.Ou durable,et…Et puis,tiens,non,l’habileté ne compro­met pas la profon­deur d’une typique pop-parfaite…
    Bon mais alors et cette chronique d’ ”Amanda Lear chante Elvis Presley”,c’est pour quand ?

  • Ah quand même enfin un groupe que je connais ! J’aime aussi beaucoup.
    Dans le genre anglais hyper doués et bluffant, TOY est pas mal aussi (tendance revival Shoega­zer).

    • Tiens, je ne connais pas Toy, je vais y jeter une gourmette. Ne t’excuse pas… Mon goût pour les premiers albums n’aide pas beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *