Mess – Liars

Mess-liars

L’album Wixiw (2012) aura vu les Liars passer à l’électronique. Pas totalement convaincu par l’essai, je n’ai pas parlé de cet opus ici. Avec Mess, on continue dans les machines avec un premier titre, Mask Maker, quasi dansant et une fin apaisée – Left Speaker Blown.
Entre les deux, énervements, cris gutturaux, basses ronflontes et noirceur assumée. Un grand Liars au final qui demande, comme toujours, pas mal d’écoute pour s’y faire.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *