Cocoa Sugar, pas vraiment sucré le Young Fathers

cocoa-sugar-young-fathers

Les Écoss­sais de Young Fathers conti­nuent de sor­tir des albums ambi­tieux et pas facile d’accès et, après les avoir lâché un moment, j’ai recol­lé au pelo­ton en écou­tant ce Cocoa Sugar plein de petites sub­ti­li­tés qui méritent le détour.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

4 commentaires

  • J’aime bien les trucs dif­fi­ciles, mais là je n’accroche pas. Même le clip de taré qu’ils ont fait avec Mas­sive Attack et Rosa­mund Pike et qui res­semble à un hom­mage au Phan­tasm de Don Cos­ca­rel­li (1979), musi­ca­le­ment je n’y arrive pas.
    Je vais aller à la Sécu me faire rem­bour­ser ton billet.
    Tu veux que je te ramène un truc, genre du pain ?

  • J’ai pas écou­té (musi­ca­le­ment, mon monde s’arrête il y a plus de 30 ans) mais l’image d’entête évoque clai­re­ment le tra­vail de Goude sur Grace Jones. Peut-être de façon sati­rique ; les lèvres bien rouges, ça rap­pelle les mins­trels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *