Cocoa Sugar, pas vraiment sucré le Young Fathers

cocoa-sugar-young-fathers

Les Écoss­sais de Young Fathers conti­nuent de sortir des albums ambitieux et pas facile d’accès et, après les avoir lâché un moment, j’ai recol­lé au peloton en écoutant ce Cocoa Sugar plein de petites subti­li­tés qui méritent le détour.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

4 commentaires

  • J’aime bien les trucs diffi­ciles, mais là je n’accroche pas. Même le clip de taré qu’ils ont fait avec Massive Attack et Rosamund Pike et qui ressemble à un hommage au Phantasm de Don Cosca­rel­li (1979), musica­le­ment je n’y arrive pas.
    Je vais aller à la Sécu me faire rembour­ser ton billet.
    Tu veux que je te ramène un truc, genre du pain ?

  • J’ai pas écouté (musica­le­ment, mon monde s’arrête il y a plus de 30 ans) mais l’image d’entête évoque claire­ment le travail de Goude sur Grace Jones. Peut-être de façon satirique ; les lèvres bien rouges, ça rappelle les minstrels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *