Une chanson pas vilaine du tout

Sur quelques accords de guitare bluesies et malicieux, William Z. Villain réussit une chanson qui rend totalement accro. Ses trémolos sautillants se coincent immédiatement dans votre cerveau et sa fraîcheur me rappelle le premier tube de Beck.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *