Wes Anderson se prend pour Truffaut

Comme moi, vous vou­liez voir le der­nier Wes Ander­son, comme moi vous avez failli le rater, comme moi vous avez pes­té parce que vous aviez ado­ré « La vie aqua­tique de Steve Sis­sou » (ou un truc comme ça), comme moi votre petite famille a pré­fé­ré squiz­zer « les Chtis en vacances à St Tro­pez » et comme moi vous avez ado­ré À bord du Dar­jee­ling Limi­ted . Inutile d’en par­ler, les fans auront trou­vé génial le court métrage d’introduction avec les fesses de Natha­lie Port­man, une espèce de fan­tasme sur Paris détour­né puis rigo­lé et pleu­ré devant les mésa­ven­tures des trois frères à la recherche d’eux-mêmes et de leur mère dans une Inde toute colo­rée et rêveuse. Inutile donc d’en par­ler (ceux qui n’aiment pas auront trou­vé ça sans inté­rêt) et met­tons en avant cette pub pour Am…Ex… com­plè­te­ment réfé­ren­cée « la Nuit Amé­ri­caine » de Nico­las Hulot.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *