Le Loup en concert à l’Astrolabe

Le Loup en concert, les jambes qui gigotent, le rythme impla­cable, l’énergie de la danse, le… Stop, stop, stoooop. Retour en arrière. Ce n’est pas pos­sible, Le Loup, ce sont des espèces de chan­sons buco­liques, embru­mées, un chant tri­bal un peu coton­neux, rien à voir avec cet appel à suer un bon coup. Et pour­tant, Sam Simkoff, le chanteur/compositeur n’arrête pas de gigo­ter comme un malade, à tri­fouiller son Roland pen­dant que les gui­tares roulent sur un rythme infer­nal. J’avais squiz­zé leur second album que je trou­vais moins bien que le tout pre­mier et j’avais noté leur pas­sage à Orléans sans être déci­dé. Leur pas­sage chez Bernard Lenoir m’a convain­cu de ten­ter le coup. Excellente pioche !

En pre­mière par­tie, Scary Mansion a fait du bon bou­lot propre et net.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *