La compil 2008

Pen­dant qu’Angoulême nous pond une sélec­tion de 50 (!) albums à lire pour l’année écou­lée, je me la joue light cette année avec le retour du billet qui pro­voque des com­men­taires indi­gnés. Mes­dames et mes­sieurs, rou­le­ments de tam­bours, voi­là les CD que j’ai aimé cette année et que j’écouterai encore l’année pro­chaine !


Com­men­çons avec la petite der­nière, Kate Nash qui montre une sacrée per­son­na­li­té dans un pre­mier album explo­sif ”Made of Bricks”. Une pop inven­tive et ryth­mée aux paroles vachardes. Vive­ment la suite !
http://​www​.mys​pace​.com/​k​a​t​e​n​a​s​h​m​u​sic


Des chan­sons qui partent dans plein de direc­tions dif­fé­rentes, une voix magni­fique, des réfè­rences qui me plaisent, un pia­no magique, rien à jeter chez Patrick Wat­son et son ”Close to Para­dise”.
http://​www​.mys​pace​.com/​p​a​t​r​i​c​k​w​a​t​son


Les vrais durs détestent ce nou­vel opus des Kings of Leon consi­dé­ré comme un renie­ment aux ori­gines. Bah, qu’ils aillent se conso­ler ailleurs, il y suf­fi­sam­ment de chan­sons rageuses et poi­gnantes pour qu’il tourne encore sur ma pla­tine, ce ”Because of the Times”. http://​www​.mys​pace​.com/​k​i​n​g​s​o​f​l​eon


Je n’avais jamais ache­té avant celui-là d’album de Rufus Wain­wright que je trou­vai un peu trop Cas­ta­fiore à mon goût (mal­gré un faible assu­mé pour sa reprise poi­gnante de la Com­plainte de la Butte sur la BO du kit­chis­sime ”Mou­lin Rouge”). Là, rien à redire, ce ”Release the Stars” est magni­fique de bout en bout et me voi­là avec un nou­veau chan­teur à suivre.
http://​www​.mys​pace​.com/​r​u​f​u​s​w​a​i​n​w​r​i​ght.


Et pour la troi­sième année consé­cu­tive… Lau­ra Veirs et ”Salt­brea­kers”. Légè­re­ment plus ten­du et plus pro­duit que ses pré­cé­dents albums, un nou­vel opus de Lau­ra avec plein de belles choses déli­cates. http://​www​.mys​pace​.com/​l​a​u​r​a​v​e​irs


Et on ter­mine avec le plus beau, le plus élec­tro, le plus jouis­sif, le plus avec des chan­sons qui res­tent dans la tête, ”We Are the Night” des Che­mi­cal Bro­thers. Cha­peau bas mes­sieurs.
http://​www​.mys​pace​.com/​t​h​e​c​h​e​m​i​c​a​l​b​r​o​t​h​ers

Et n’oubliez pas de payer la musique que vous aimez, ça per­met aux petits zar­tistes de sur­vivre et aux gros de deve­nir méga­los.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *