Grand Blanc + Jeanne Added = concert à l’Astrolabe

Hier soit, à l’Astro­labe, étaient réunis deux repré­sen­tants de la scène « pop/rock/électro » fran­çaise.

Grand Blanc, début de soirée

En pre­mière par­tie, Grand Blanc qui semble avoir la côte en ce moment et que je connais­sais à peine (leur LP Mémoires vives est sor­ti il y a moins d’un mois). En qua­tuor avec au chant en alter­nance Camille et Benoît – pas fichu de trou­ver leur nom – qui envoient d’une voix froi­de­ment cal­cu­lée des chan­sons faus­se­ment simples. Ça rap­pelle furieu­se­ment les années 80 de ma jeu­nesse – The Cure dans la basse mais aus­si d’autres – Taxi Girl pour la France. Le groupe dégage une belle éner­gie gla­ciale et finit par envoyer tout le monde dan­ser. Je ne savais pas trop quoi pen­ser de l’album à la pre­mière écoute et je vais m’y remettre.

Jeanne Added spectaculaire

Son EP m’avait accro­ché l’oreille avec un inquié­tant A War is Coming – une hor­rible pré­mo­ni­tion ? – mais l’album ne m’avait pas entiè­re­ment convain­cu. Faut dire que la Rémoise chante en anglais, tou­jours un pro­blème pour moi.
En anglais ou pas, le concert a été embal­lant, Added déga­geant une éner­gie irra­diante avec un chant impres­sion­nant et un très beau tra­vail vocal sur des ryth­miques au cor­deau. Plus qu’un concert, un spec­tacle décoif­fant et vibrant.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *