Forever – Pete Drake

Tout le monde demande à David Lynch quels trauma­tismes il a vécu dans sa jeunesse pour inven­ter des films pareils… Ben en fait, il regar­dait la télé…
Ce morceau de Pete Drake est telle­ment Lynchien que les rayures sur la pelli­cule semblent artifi­cielles…

)

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

7 commentaires

  • Il y a un côté très risible parce que c’est une esthé­tique très parti­cu­lière qui a été détour­né réguliè­re­ment depuis les années 60.

  • @Jean-no : la chanson en elle-même est très belle… à la façon Lynchienne. C’est à dire une mélodie impla­cable avec des paroles très légères mais l’arti­fi­cia­li­té du décor, de la voix trafi­quée donne l’impres­sion d’une menace indis­cer­nable.

  • La beauté y est,c’est indéniable;Chris Ware a du voir ça aussi…L’inquiétant,chez Ware,survient parfois de 2,3 petits riens…Dans cette chanson,je n’ai rien vu ou enten­du de risible;et ce Pete Drake ne nous quitte JAMAIS des yeux;ce qui n’est qu’un comportement(trés répan­du à cette époque d’une télé encore jeune)génère aujourd’­hui d’autres sentiments,presqu’angoissants.

  • Le côté complè­te­ment faux de l’image me rappelle la très belle série ”Turis­mo” par l’artiste argen­tin Leandro Erlich. On y voit des gens qui ne peuvent pas quitter leur pays (des cubains) dans des décors alpins très toc. Dommage, sur le site il n’y a pas beaucoup d’images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *