Tom Lovell, illustrator (Daniel Zimmer – The Illustrated Press)

tom-lovell-illustrator-couv

Après l’ouvrage consa­cré au tra­vail de Dean Corn­well chro­ni­qué [ici[(https://​www​.li​-an​.fr/​b​l​o​g​/​b​o​u​q​u​i​n​s​/​a​r​t​-​d​e​a​n​-​c​o​r​n​w​e​l​l​-​d​a​n​i​e​l​-​z​i​m​m​er/), voi­ci *Tom Lovell, illus­tra­tor**, tou­jours de Daniel Zim­mer avec la même qua­li­té d’impression et de choix d’images (d’ailleurs il est épui­sé à l’heure où je vous parle par cla­vier inter­po­sé).

tom-lovell-illustrator-04
ces faces de citron ne nous auront pas

Tom Lovell (1907 – 1997) est un illus­tra­teur états-unien à la car­rière fleuve. Il a com­men­cé par faire des des­sin noirs et blanc dans les revues pulps bon mar­ché avant de pas­ser aux cou­ver­tures puis tra­vailler pour les maga­zines pres­ti­gieux dans les années 40/​50. Avec l’arrivée de la pho­to­gra­phie, il s’est recon­ver­ti dans les maga­zines d’aventure pour homme et, sur­tout, pour le Natio­nal Geo­gra­phic. Enfin, dans les années 70, il s’est ins­tal­lé au Texas pour une car­rière de peintre wes­tern.
Le livre par­court toutes ces périodes avec une large pré­fé­rence pour les années 40/​50 où il réa­lise pour les maga­zines (fémi­nins en géné­ral) de magni­fiques illus­tra­tions qui ne se contentent pas de faire des gros plans expres­sifs sur de jeunes filles pures au regard cha­vi­ré. Avec Lovell, j’ai fini par com­prendre pour­quoi on parle de nar­ra­tion à tra­vers la cou­leur et l’éclairage dans une image. Le regard est véri­ta­ble­ment por­té et les per­son­nages racontent tou­jours une his­toire. J’aurais pu scan­ner les 9/​10ème du livre tel­le­ment je suis embal­lé mal­gré le côté quelque fois limite pho­to­gra­phique de son tra­vail – il avait appris à des­si­ner sans pho­to ni modèle et n’aimait pas trop que l’on y soit col­lé.

La période Natio­nal Geo­gra­phic et même ses pein­tures wes­tern sont moins mar­quantes, un peu trop char­gées à mon goût.

tom-lovell-illustrator-06
#untrou­dans­mon­porc
tom-lovell-illustrator-05
ah zut, j’ai oublié un gant dans ma cabine
tom-lovell-illustrator-03
si on allait au musée ?
tom-lovell-illustrator-01
et il lui dit « Accroche toi au pin­ceau… »
tom-lovell-illustrator
Hell­fest au XIXème siècle

Vous pou­vez feuille­ter le livre sur Issuu

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

2 commentaires

  • On sent qu’un brin de folie n’était pas loin.Poussée davantage…Qui sait.
    Belle lumière,gestuelle raffinée…Et donc,bouquin épui­sé..?

    • Ce sont de petits tirages (2000 exem­plaires je crois) qu’ils vendent en sous­crip­tion. Ils ont réédi­tés le pre­mier de la col­lec­tion, peut-être que d’autres sui­vront. Ah, j’avais oublié de mettre le Issuu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *