Permanence – Karl Schroeder (Denoël)

Rue, jeune habitante d’une colonie minière échappe à son frère et découvre au passage un vaisseau probablement d’origine extra-terrestre. Avec l’aide d’une équipe d’amis et de spécialistes, elle tente d’en devenir la Capitaine officielle, ce que les autorités militaires n’apprécient que fort peu.

Voilà un résumé très succinct d’une histoire SF tout à fait sympathique. On y voit des ET complètement étrangers à la race humaine (ce que j’ai toujours préféré à ceux genre Star Wars qui biberonnent à l’oxygène et adorent les Beatles), une interface neuronale manipulable (ce qui nous donne quelques séquences dickiennes fort réjouissantes) et les personnages sont loin d’être manichéens. Rapports politiques, survie dans l’espace, mystères profonds, on ne s’ennuie pas (peut être sur la dernière bataille un peu longuette) mais ne vous attendez pas à un chef d’oeuvre…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *