Les Noëls de Franquin (Marsu Productions)

noel-franquin-couv

Je me suis fait offrir ce Noël Les Noëls de Franquin paru il y a quelques années chez Marsu Productions, épuisé et réédité. Évidemment, la couverture fait bien rêver, tous ces petits persos qui déambulent dans la ville et se dirigent vers l’église pour la messe de minuit. Ça m’a surtout rappelé les gros numéros spéciaux de Noël de Spirou, plein d’histoires courtes et de surprises. Aussi je dois avouer que j’ai été un peu déçu par ce recueil. Axé sur la reproduction d’images tiré du magazine, il reprend les quelques couvertures de Noël réalisées par Franquin qui s’est vite fatigué du concept, les calendriers, deux planches autour de l’école des curés (qu’il bouffait avec férocité) et du petit Noël, un personnage d’enfant pauvre qu’il avait créé pour l’occasion, et qui occupe les 4/5ème du livre. Sauf que les planches réalisées autour de ce personnage, si elles ont de belles qualités, sont loin d’être du meilleur Franquin. On retrouve donc les histoires courtes en BD et les mêmes en collection du Carroussel créé par Will et jamais réédité à ma connaissance. Noël et l’élaoin est aussi de la partie, dans la version Bédérama recolorisée par Chaland. Au final, seule l’histoire de Pâques (sic) avec le petit Noël semble issue des originaux et colorisée pour l’occasion. J’avoue ma grande frustration: j’aurai bien aimé voir plus d’images reproduites des originaux et pas uniquement des scans de magazine. Certains choix de maquette sont aussi frustrants (couvertures recadrées). Du coup, on se retrouve avec un étrange ouvrage: des histoires gentilles, souvent en double, avec une optique de collectionneur. Marsu Productions me déçoit une fois de plus, donnant l’impression de ne pas avoir accès à toute l’oeuvre du Maîître. Reste à tester les Éditions originales mais je vois déjà que ça ronchonne sur les forums… Je rêve d’archives Franquin sur le modèle des archives Hergé qui méritaient leur prix très élevé.

noel-franquin-calendrier
avant le réchauffement climatique
noel-franquin-illustr-01
graffeur à l'envers
franquin-noel-paques-pl
les cloches ne donnent qu'aux riches

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

6 commentaires

  • Beau livre frustrant (Comme ce superbe « Rembrandt et la figure du Christ »),gonflé de peu de choses;mais cette illustration (Page 13) et les souvenirs n/b du jeune Franquin en deux pagettes sont merveilleuses.Finalement,plutot mal fichu pour un « beau livre ».Et pas si beau…Pour l’anecdote misérable,c’est le dernier projet travaillé par Yvan Delporte (Avec le plus misérable album des 50 ans).On a trop usé de la critique autour de Hergé;je trouve l’oeuvre post-mortem des héritiers fort digne.

  • Je me rappelle avoir poussé une gueulante sur le forum bulledair à l’occasion de la sortie de ce livre. Que l’objet (joliment fabriqué) contienne des scans ne me gênait pas en soi, ce qui me rendait furieux c’est qu’ils soient de mauvaise qualité. Je ne suis pas du tout au fait de la reproduction et de l’imprimerie, mais avec mes maigres moyens (scaners pas chers et imprimantes à jet d’encre) je suis toujours parvenu tirer le meilleur parti des ressources dont je disposais pour restituer une version honorable de vieux dessins pris dans des journaux (qu’ils soient de Franquin ou pas). Dans le cas présent les noirs sont marronnasses, les contours sont flous, les couleurs fadasses … Peut-être les scans d’origine étaient-ils corrects, je ne sais pas à quelle étape de la fabrication ils ont merdés, mais le résultat est navrant: un exemple, la version colorisée par Chaland en Benday, comparez l’album bédérama et celle de la présente anthologie, toutes les couleurs pétantes sont éteinte. En l’occurrence, ce n’est pas du rajeunissement, c’est du vieillissement. Bon, je m’arrête ici car je sens que ça me reprends … Bonne année à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *