L’agneau (Christopher Moore – Folio Policier)

Étrangeté de la logique éditoriale: puisque les premiers romans de Christopher Moore traduits en France étaient des polars, il a parut plus prudent à l’éditeur de continuer dans la même collection un roman contant avec humour la vraie vie du Christ. Qui a tué le Christ alors ? Le majordome ?
Bon, pas vraiment de suspens mais on retrouve avec plaisir l’humour déjanté de Moore dans ce roman, nouvel Évangile rédigé par un copain d’école de Jésus qui l’a suivi jusqu’à sa mort. Du coup, on découvre toute l’enfance, l’adolescence et les voyages du Christ avant qu’il ne se mette à prêcher. C’est qu’il a bougé, partant à la recherche des Rois Mages dans l’Asie lointaine, découvrant les joies de la méditation, du kung fu, évitant de perdre son pucelage et faisant copain copain avec le Yéti.
En règle générale, je ne suis pas un grand fan des récits historiques qui utilisent un langage contemporain pour faire « décalé » mais ça fonctionne bien. Un bon moment à passer avec un récit pas si farfelu qu’il parait qui donne du coup paradoxalement une vision assez réaliste de l’époque, très éloignée des chromos propagés par l’Église.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *