L’agneau (Christopher Moore – Folio Policier)

Étrangeté de la logique édi­to­riale: puisque les pre­miers romans de Christopher Moore tra­duits en France étaient des polars, il a parut plus pru­dent à l’éditeur de conti­nuer dans la même col­lec­tion un roman contant avec humour la vraie vie du Christ. Qui a tué le Christ alors ? Le major­dome ?
Bon, pas vrai­ment de sus­pens mais on retrouve avec plai­sir l’humour déjan­té de Moore dans ce roman, nou­vel Évangile rédi­gé par un copain d’école de Jésus qui l’a sui­vi jusqu’à sa mort. Du coup, on découvre toute l’enfance, l’adolescence et les voyages du Christ avant qu’il ne se mette à prê­cher. C’est qu’il a bou­gé, par­tant à la recherche des Rois Mages dans l’Asie loin­taine, décou­vrant les joies de la médi­ta­tion, du kung fu, évi­tant de perdre son puce­lage et fai­sant copain copain avec le Yéti.
En règle géné­rale, je ne suis pas un grand fan des récits his­to­riques qui uti­lisent un lan­gage contem­po­rain pour faire “déca­lé” mais ça fonc­tionne bien. Un bon moment à pas­ser avec un récit pas si far­fe­lu qu’il parait qui donne du coup para­doxa­le­ment une vision assez réa­liste de l’époque, très éloi­gnée des chro­mos pro­pa­gés par l’Église.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *