Alfred Hitchcock au travail-Bill Krohn (Les Cahiers du Cinéma)

Et un livre de plus sur le gros poussah. Celui-là vaut le détour. Bill Krohn a fait un beau boulot, prenant son rôle d’historien au sérieux en allant farfouiller dans les entrailles des archives des studios pour repêcher des documents pouvant aider à comprendre le fonctionnement de Hitchcok créateur. Du coup, il se restreint à quelques films emblématiques (à noter un vibrant playdoyer pour la seconde version de « L’homme qui en savait trop »), analysant le rapport de Hitch avec ses collaborateurs, le studio ou la censure, et essayant de faire le point sur les mythes qui tournent autour d’un des metteurs en scène les plus respectés du cinéma. Pour un auteur de BD, c’est particulièrement intéressant à décortiquer. Voir Hitchcock épuiser plusieurs scénaristes pour obtenir un résultat satisfaisant, ruser avec le studio pour faire passer ses idées, tournant au dernier moment des séquences qui se révèleront cruciales laisse rêveur. Combien d’auteurs BD franco/belges (parlons de ce que l’on connaît) ont cette liberté par rapport à leur structure narrative ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *