Alfred Hitchcock au travail-Bill Krohn (Les Cahiers du Cinéma)

Et un livre de plus sur le gros pous­sah. Celui-là vaut le détour. Bill Krohn a fait un beau bou­lot, pre­nant son rôle d’historien au sérieux en allant far­fouiller dans les entrailles des archives des stu­dios pour repê­cher des docu­ments pou­vant aider à com­prendre le fonc­tion­ne­ment de Hit­ch­cok créa­teur. Du coup, il se res­treint à quelques films emblé­ma­tiques (à noter un vibrant play­doyer pour la seconde ver­sion de « L’homme qui en savait trop »), ana­ly­sant le rap­port de Hitch avec ses col­la­bo­ra­teurs, le stu­dio ou la cen­sure, et essayant de faire le point sur les mythes qui tournent autour d’un des met­teurs en scène les plus res­pec­tés du ciné­ma. Pour un auteur de BD, c’est par­ti­cu­liè­re­ment inté­res­sant à décor­ti­quer. Voir Hit­ch­cock épui­ser plu­sieurs scé­na­ristes pour obte­nir un résul­tat satis­fai­sant, ruser avec le stu­dio pour faire pas­ser ses idées, tour­nant au der­nier moment des séquences qui se révè­le­ront cru­ciales laisse rêveur. Com­bien d’auteurs BD franco/belges (par­lons de ce que l’on connaît) ont cette liber­té par rap­port à leur struc­ture nar­ra­tive ?

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *