A. Paul Weber (Schirmer/Mosel)

paul-weber-couv

A. Paul Weber (1893-1980) est un peintre/illustrateur/caricaturiste allemand dont je croise le travail régulièrement sur le Web ces derniers mois (notamment chez Jerry Frissen). Avant la Seconde Guerre Mondiale, il lutte contre le Nazisme et sera enfermé (ce qui lui inspirera sa série des « Prisonniers »). Il est très symbolique de la gauche allemande puisqu’après la Guerre, il réalise de nombreux dessins autour de l’écologie. Son travail personnel est très sarcastique, violent et grotesque mais il a réalisé des travaux plus commerciaux pour pouvoir vivre. La série anti-britannique montrée sur le blog de Frissen, clairement anti-capitaliste et anti-colonialiste, sera récupérée par les Nazis.

Ma curiosité étant piquée, j’ai commandé le livre Das Graphische Werk 1930-1978. Déjà une première remarque: si l’imprimerie est en France, à ce qu’il paraît, noyautée par la CGT du Livre, c’est, en Allemagne, la puissante congrégation des Nains qui s’impose – livres plutôt petits formats et reproductions 1/3 de page semble être une constante de l’autre côté du Rhin. Un gros bouquin (344 pages) qui donne une bonne idée de l’ensemble de l’oeuvre de l’artiste mais plutôt frustrant au niveau de la taille de la reproduction (certaines images sont trouvables sur le Net avec une bien meilleure résolution).
Pour compléter le tout, le site du musée consacré à l’oeuvre de Weber à Ratzeburger propose pas mal d’images.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

6 commentaires

  • Ce qui est impressionnant c’est que le livre est très fourni et il y a des choses sur le site que j’aime beaucoup mais que je n’ai pas dans le livre (notamment de nombreux dessins animaliers – fan de Macherot oblige).

    Il semblerait qu’il soit assez oublié en Allemagne.

  • Hinreißend !;)
    Je suis tombé sur les dessins (gravures ?) de ce Weber au début du mois, sur le blog : http://monsterbrains.blogspot.com/2011/03/paul-weber.html (avec des scans ne provenant pas de la « congrégation des Nains »). J’aime aussi ce graphisme, malgré le léger malaise provoqué par la force de certaines images (matière et éclairage) et aussi cette impression étrange quelles sont antérieures au 20 ème siècle.
    Les dessins qui se trouvent sur le site du musée, à la page : « Dégradation de l’environnement » (Umweltzerstörung) http://www.weber-museum.de/werk/umwelt/ méritent une attention particulière.
    Mais je prends note de tes remarques, j’attendrai une édition de la congrégation des Géants.

  • Ça n’existe pas en allemand, ça. Ce sont probablement des gravures comme une grande partie de son travail. C’est sûr que ça dérange mais c’est évidemment le but. Moi aussi, je me suis fait avoir et me suis demandé de quelle période ça datait. C’est encore plus marquant sur ses images des années 1960/70 (comme l’esturgeon).
    Il existe un autre livre un peu plus grand en taille mais avec plus de texte semble-t-il. Quand à celui présenté, il a l’énorme avantage de ne pas coûter très cher (dans les 12 euros + 3 euros de frais de port sur Amazon.de). Je ne suis pas sûr qu’on voit un autre recueil de son travail prochainement.

  • Les gnomes de Zurich! C’est l’influence occulte (et transfrontalière) des gnomes de Zurich qui impose ce genre de format outre-Rhin…
    Mode conspirationniste off, j’avais ressenti un peu le même genre de frustration devant le gros bouquin, pourtant d’une réjouissante exhaustivité, que Schirmer-Mosel avait consacré à Gustave Doré il y a quelques lustres. C’est quel pays, les géants?

    (PS: merci à tous pour les liens!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *