Rio Negro (Ewan Lepingle ‑les Humanoïdes Associés)

Atten­tion ! Spécial copinage ! Iwan Lepingle a trois bonnes raisons pour que je parle de lui : il est auteur BD, il est prof de maths … et il habite Orléans. Son premier album ”Kizil­kum”, sorti en 2002, narrait les tribu­la­tions d’un officier du Tsar qui se perdait dans les immen­si­tés de l’Empire Russe (une sorte de Kurtz from ”Au cœur des ténèbres”). Après de multiples avanies, voilà un second album tout aussi ambitieux : perdus au milieu de la pampa argen­tine, des émigrés à la recherche d’une nouvelle vie sont confron­tés à une bande de hors-la-loi désireux de leur voler leur terre. Une espèce de classique western avec un point de vue origi­nal puisque c’est en fonction de leur passé européen que les person­nages réagissent (dans la tradi­tion du western US, les person­nages n’ont pas de passé européen. Une fois posé le pied sur le sol améri­cain, ils deviennent de parfaits petits Améri­cains. C’est évidem­ment une volon­té politique et cultu­relle qui s’est trans­for­mée en sous-enten­du jamais remis en cause avant les années 60/​70 (notam­ment avec les truands de Coppo­la ou Scorcese d’ori­gine italienne)). C’est cette volon­té de racon­ter des histoires prenantes et origi­nales qui me donnent envie de suivre Iwan mais tout n’est pas parfait ‑à mon goût- dans cet album avec notam­ment une maquette de couver­ture qui mérite un coup de pied aux fesses. Si vous ne connais­sez pas l’auteur et que vous êtes amateur de grands espaces, laissez vous tenter. Moi, je m’en vais bassi­ner Iwan pour qu’il mette moins de 5 ans à faire un nouvel album.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *