Rio Negro (Ewan Lepingle -les Humanoïdes Associés)

Attention ! Spécial copinage ! Iwan Lepingle a trois bonnes raisons pour que je parle de lui: il est auteur BD, il est prof de maths … et il habite Orléans. Son premier album « Kizilkum », sorti en 2002, narrait les tribulations d’un officier du Tsar qui se perdait dans les immensités de l’Empire Russe (une sorte de Kurtz from « Au cœur des ténèbres »). Après de multiples avanies, voilà un second album tout aussi ambitieux: perdus au milieu de la pampa argentine, des émigrés à la recherche d’une nouvelle vie sont confrontés à une bande de hors-la-loi désireux de leur voler leur terre. Une espèce de classique western avec un point de vue original puisque c’est en fonction de leur passé européen que les personnages réagissent (dans la tradition du western US, les personnages n’ont pas de passé européen. Une fois posé le pied sur le sol américain, ils deviennent de parfaits petits Américains. C’est évidemment une volonté politique et culturelle qui s’est transformée en sous-entendu jamais remis en cause avant les années 60/70 (notamment avec les truands de Coppola ou Scorcese d’origine italienne)). C’est cette volonté de raconter des histoires prenantes et originales qui me donnent envie de suivre Iwan mais tout n’est pas parfait -à mon goût- dans cet album avec notamment une maquette de couverture qui mérite un coup de pied aux fesses. Si vous ne connaissez pas l’auteur et que vous êtes amateur de grands espaces, laissez vous tenter. Moi, je m’en vais bassiner Iwan pour qu’il mette moins de 5 ans à faire un nouvel album.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *