Princesse aime Princesse (Lisa Mandel – Gallimard)

J’ai déjà pas mal par­lé de Lisa Man­del sur ce blog et son humour m’a tou­jours réjoui. Ce one shot (un coup) parait dans la col­lec Bayou de Joann Sfar et nous amène dans le mer­veilleux royaume de la prin­cesse Végé­ta­line qui orga­nise de magni­fiques récep­tion qu’elle ne fré­quente pas, acca­pa­rée qu’elle est par sa maman pos­ses­sive. Heu­reu­se­ment, le prince, oups, la prin­cesse Codette est tom­bée amou­reuse de Végé­ta­line et va se battre pour sau­ver son amour qu’une mys­té­rieuse mala­die cloue au lit.
On retrouve l’humour déjan­té de Man­del avec quelques per­son­nages gra­ti­nés (un Japo­nais un peu lourd, des savants fous…) mais on s’intéressera sur­tout à ce qu’elle essaie de faire pas­ser. Mal­gré de côté guimauve/parodie, on voit bien qu’il y a une envie de faire pas­ser la ten­dresse de cette his­toire d’amour et des élé­ments plus graves donnent une pro­fon­deur aux per­son­nages que les titres Tchô ne peuvent pas déve­lop­per. Évi­dem­ment, on se demande du coup où elle va, comme si elle était par­ta­gée entre l’envie de faire rire et celle de par­ler d’amour et on ne peut pas dire qu’il y ait un vrai sus­pens sur la mala­die de la pauvre Végé­ta­line. Quoiqu’il en soit, une évo­lu­tion pleine de pro­messe qui mérite un sou­tien exu­bé­rant (hop, je m’exubère un coup).

rhooo, elles s'embrassent sur la bouche

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

14 commentaires

  • Ah bon ? Titeuf, Zblu Cops, Tony et Alber­to, c’est pas pro­fond ? Je croyais.
    Bon alors, au moins Lou, de Julien Neel …

  • Ca sent (!!) les com­ments de potaches on dirait, par ici. Repre­nez-vous un peu, mes­sieurs, si je puis me per­mettre. D’autant qu’en creu­sant, le sujet semble méri­ter mieux.

  • Hé Ho Boying­ton ! Et ton gra­ba­taire ? Euuuh … -tar.

    Comme dit Oslav : « c’est le pro­blème avec le Chi­li. ».

  • En tous les cas, je suis content que Totoche ait mis sa tête de Totoche en gra­va­tar. Pre­nez en de la graine vou­zautres.
    Ben, déso­lé Papy mais les fla­tu­lences sont un peu run­ning gag dans Tchô…

  • Bon, on va essayer de mettre son « gra­va­taire », enfin sa tronche de cake quoi… J’ai fait kes­ki­fo. Est-ce que ça passe ? Tala­la….

  • le pro­bléme avec les vieux comme moi c’est que déjà tapo­ter sur un cla­vier c’est tout un bazar alors mettre sa tronche en gra­va­quoi ? je suis pas sur de savoir faire!!!! Sinon pour lisa j’ai eu un peu de mal à ren­trer dans son his­toire (le des­sin peut-être)mais une fois fran­chi son trait un peu trem­blo­té j’ai decou­vert un beau conte moderne plus pro­fond que n’aurait pu le lais­ser sup­po­ser la couv’ sur­tout qu j’adorais son eddy mil­veux chez milan.

  • Cou­rage Raoul. Regarde, y a des gra­va­taires comme moi qui finissent bien par y arri­ver, alors pour­quoi pas toi ;-)
    (C’est com­ment qu’on clique ? Chi­rac par contre, je suis pas sûr qu’il y arri­ve­rait. « C’est quoi une sou­ris ? »…)
    Tiens, la semaine pro­chaine je met­trais bien un beau Cor­sair comme gra­va­taire.

    Totoche > le chi­li ça va core, mais le cas­tel­no­da­ri c’est autre chose.

    Bon donc Lisa c’est plein de pro­fon­deur. Il fau­drait arri­ver à lire la chose.

    Li-An > J’ai pu avoir « Feux » d’Hardy à « ma » média­thèque, je devrais donc pou­voir me réga­ler, selon toi. (pas core emprun­té, je dois ren­trer le lis­ting sur l’ordi de la média­thèque…) Les des­sins semblent pas mal du tout, bien dif­fé­rents de Pierre Tom­bal a prio­ri.

  • Bon, pour en finir peut-être avec ce billet, morale :
    Quand les Tchô pètent,
    c’est grave à terre,
    mieux vaut prendre l’air
    dans ton Cor­sair.
    Là y en a cer­tains qui pensent : V’là Papy qui re…pète un cable. Faut l’euthanasier, vite. (Pour­quoi donc ne suis-je pas res­té au lit, moi, ce matin?)
    Good fin de semaine to eve­ry­bo­dy. (Ou bon week-end à tous, au choix)

  • Ouais ben autant je suis fan de Nini Pata­lo qui me fait hur­ler de rire, autant j’aimais son blog débile et défunt Libre comme un poney sau­vage, autant ça ça me laisse de marbre. Même pas j’ai essayé de lire, ça avait l’air un peu tar­ti­gnolle, et en plus j’aimais bien son des­sin mal des­si­né, mais là cça fait trop mal des­si­né de fille. Genre Brul­ler. Enfin je me com­prends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *