PlunkBlog

Je n’avais pas chro­ni­qué le pre­mier ”Plunk” de Crom­heecke & Let­zer pour une rai­son simple : ces gags muets m’avaient juste fait sou­rire. Et pour­tant, je me rap­pelle avoir pous­sé des sou­pirs de ravis­se­ment à la lec­ture des pre­mières his­toires de Crom­heecke dans Spi­rou, des his­toires com­plè­te­ment far­fe­lues de poules par­lantes, de cirque débile et autres racon­tars de ton­ton mytho­mane. Le maga­zine Spi­rou a tou­jours eu une tra­di­tion d’histoires déca­lées et bizarres ( on pour­ra citer les Kros­tons, le Fla­ga­da et autres Génial Oli­vier ) mais la loghor­rée de Crom­heecke alliée à un des­sin très relâ­ché sor­tait de l’ordinaire. Ça avait une vraie force comique et ima­gi­na­tive. Alors, ce brave Plunk, ET per­du sur Terre est bien gen­til mais dif­fi­cile de sau­ter au pla­fond. Quoiqu’il en soit, ce per­so a son blog tenu par les auteurs et en sou­ve­nir de sou­ve­nirs rigo­lards, il me parait nor­mal d’en par­ler ici.

temps de saison

ça vole haut

le site : http://​plunk​blog​.blog​spot​.com/

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

12 commentaires

  • Il faut par­ler de per­son­nages comme ”Plunk”, les gags uni­ver­sels (sans paroles), c’est bien, et le des­sin ”laché” comme Mathieu Sapin ou Manu Bois­teau ça fait du bien !
    J’ai bien fait de venir, je ne connais­sais pas le blog de Plunk, mais ça va me faire dépen­ser des tunes, il me faut un de ces bou­quins (ou les deux) :-)

  • La logor­rhée ? Dans gags muets ? Tu parles du des­si­na­teur ? Pas clair. Mer­ci pré­ci­ser. Stop

    Tom Car­bone, c’était super grave bien débile : à sor­tir de l’oubli +++ :-)

  • Relis bien mon billet ami Totoche et tu ver­ras que je ne fais pas réfé­rence à Plunk.
    Pat : ça va, Dupuis vend ça à un prix cor­rect.

  • Crom­heecke a vrai­ment ce sens du comique,et j’avoue aimer autant Plunk(personnage aux airs désa­bu­sés dans ce petit monde non-sensique,je ferme la parenthése)que les Tom Car­bone et autres Taco​zip​.Je suis meme convain­cu que mes joies z’enfantines à ces saines lectures(aux cotés de Paul Deliège,Raymond Mache­rot en particulier)ont été un pont for­mi­dable pour gou­ter au mieux ‚par la suite,à l’humour d’Edika et Goossens…Et dans un genre proche,un western!?,le mythique Poi­rier et son”horace,cheval de l’ouest”.M’égare-je ?

  • Non, non :-) Il y a dans la BD (fran­co belge notam­ment) toute une tra­di­tion d’humour non­sen­sique qui méri­te­rait des dis­cus­sions achar­nées. Tout n’est pas bon loin de là mais les concepts sont tel­le­ment éton­nants qu’ils méritent une petite place dans nos coeurs.

  • L’évocation du fla­ga­da dans le post réveille en moi des sou­ve­nirs d’effectivement une drôle de bes­tiole volante jaune, à queue heu…propulseuse (doit pas exis­ter ce mot-là). Par contre, c’est res­té lié dans mon esprit aux mini- Spi­rou, qu’on devait déta­cher et plier (des images dans tous les sens), puis agra­fer, cou­per… Enfin bref, quel bou­lot. Mais y avait la sur­prise de la lec­ture au bout. Le sou­ve­nir de Bobo le bagnard entre autres, et l’autre avec son casque colo­nial, dont j’ai oublié le nom. Ah nos­tal­gie, quand tu nous prends.
    Enfin, bref, pour dire que, oui, le jour­nal de Spi­rou c’était sym­pa. Main­te­nant, aujourd’hui, j’ignore.

  • Je n’ai jamais eu de Spi­rou à moi avec les mini récits mais j’avais un copain qui en avait et il les avait lais­sé tels quels reliés avec le jour­nal et j’essayais de les lire tel quel. C’était super dur.

  • Mes mini-Fla­ga­da à moi sont bien au chaud dans leur mini-mal­lette, depuis, ben… quelques années, quoi. Je me sen­ti­rais presque d’aller les réveiller. Ah là, là ! Ah oui, y avait aus­si ”Spot­ters à vos fiches” de Wim Dan­nau, sur les zincs à réac­tion de l’époque. J’avais déjà chop­pé le virus. Si ça se trouve, Spi­rou en est res­pon­sable. Et l’autre au casque là, c’est Max l’explorateur. Il me semble qu’on en a par­lé dans ton blog il y a peu.
    Ton copain, Li-An c’était pas un sadique ? (ou alors un pares­seux, ou un ama­teur de BD en l’état, pour les col­lec­tors plus tard :-))

  • Ah le let­ton Bara ! Je me disais aus­si : ”le Major Fatal en mini-récit, ça me dit rien …” :-)
    Pour une fois, c’est pas moi qui fait dévier la conver­sa­tion, mais le Fla­ga­da de Degotte avec ses jeux de mots à la con (”Allons enfant de l’apathie”) était effec­ti­ve­ment un ”truc énorme” ! Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Fran­quin l’a inclus dans plu­sieurs de ses gags, nom d’un pignouf !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *