Nous revoilou !! – Nini Patalo t.5 (Lisa Mandel – Glénat)

nini-patalo-5-couv

Cela fai­sait long­temps que l’on n’avait pas vu un album de Nini Pata­lo, cette petite fille créée par Lisa Man­del qui fai­sait quelques infi­dé­li­tés au maga­zine Tchô allant jusqu’à se retrou­ver dans les pages du très bran­ché Lapin (au fait, si quelqu’un peut me don­ner un avis sur le der­nier numé­ro qui ne m’a guère convain­cu au feuille­tage). Pour ceux qui n’ont pas sui­vi, Nini a eu la très mau­vaise idée de dési­rer la dis­pa­ri­tion de ses parents. Aus­si­tôt dit, aus­si­tôt fait. Mais com­ment gérer le quo­ti­dien main­te­nant ? Heu­reu­se­ment pour elle un homme de Néan­der­thal actif tombe du ciel et son fidèle canard par­lant André est là pour lui tenir com­pa­gnie. Se rajoutent là-des­sus des pin­gouins du fri­go, une pomme de terre/chien, la Mort j’en passe et des meilleurs, l’humour de Man­del était lar­ge­ment basé sur le délire fou­traque. Ce nou­vel opus peut inquié­ter les fans habi­tués au for­mat « clas­sique ». Au for­mat ita­lien, on peut sup­po­ser des strips plu­tôt que des gags en une planche. Bien vu les amis ! Mais ne vous inquié­tez pas, après un début un peu mou, Nini Pata­lo se révèle tou­jours aus­si drôle, pis­sant dans sa cor­beille à papier, décou­vrant avec hor­reur les aven­tures de Pli­pli et Plo­plo et man­geant bio. La nour­ri­ture est d’ailleurs source de moults gags de ce tome 5, à croire que Man­del a com­men­cé un régime qui n’en finit plus…

le bras de Doc Justice

le gant de la Justice

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

2 commentaires

  • Cas­ter­man pré­fère édi­ter ses albums au for­mat « à l’italienne » sous une couverture/boîtier au for­mat ver­ti­cal : il faut croire qu’effectivement le for­mat « à l’italienne » a quelque chose de rebu­tant…

    Les goûts des lec­teurs du Top Daube sont impé­né­trables.

  • C’est sur­tout la forme des biblio­tèques des ama­teurs qui impose sa norme :-) (d’ailleurs les Ita­liens ont-ils des biblio­thèques allon­gées ? Tu dois pou­voir répondre à la ques­tion, Totoche :-)).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *