Une physique de rêve

Le mystère du monde quantique (Thibault Damour & Matthieu Burniat)

mystere-monde-quantique-couv

Je ne sais pas si vous avez remar­qué mais la BD d’aujourd’hui se pique d’expliquer le monde à ses lec­teurs. L’histoire du Moyen Orient, la cui­sine molé­cu­laire et les grèves en mai 68, tout y passe. On serait ten­té d’imaginer auteurs et direc­teurs de col­lec­tion foui­nant à tra­vers le Web à la recherche d’un sujet pas abor­dé ‑ ou abor­dé avec suc­cès.
Le lec­teur moyen semble ravi : il peut se culti­ver à peu de frais et de manière plu­tôt agréable. Les jour­na­listes sont super ravis : enfin des albums dont ils com­prennent la thé­ma­tique et l’univers et ils peuvent ajou­ter « le gra­phisme est par­ti­cu­liè­re­ment adap­té à l’histoire » pour faire pas­ser leur absence d’analyse sur le des­sin – un truc qu’on ne leur a pas appris à l’école de jour­na­lisme.
Moi, je suis ultra ravi parce que j’évite d’acheter ce genre d’album que je lirai une fois dans ma vie et je pré­fère encore lire un bou­quin, vision­ner un docu­men­taire à la télé voire aller au ciné­ma. Mais, quelque fois la curio­si­té est plus forte.
Par exemple, le monde quan­tique, voi­là un sujet qui va faire mal au crâne du lec­teur moyen, du jour­na­liste basique et à ma tête à moi, mal­gré mon DEUG sciences.

Thibault Damour, phy­si­cien recon­nu et Matthieu Burniat s’appliquent donc à nous pré­sen­ter la théo­rie quan­tique à tra­vers les aven­tures de Bob, aven­tu­rier fameux qui a vu son chien Rick se faire ato­mi­ser par une météo­rite sur la Lune. C’est que le phy­sique quan­tique, à la recherche de la nature de l’Univers et notam­ment celle de la lumière, théo­rise la pos­si­bi­li­té de mondes paral­lèles ‑ tout ça est ques­tion de pro­ba­bi­li­té. Bob va donc croi­ser à tra­vers le temps et l’espace les grands phy­si­ciens qui ont théo­ri­sé la matière (l’atome, l’électron, la lumière, tout ça).

ça mord bizarrement
ça mord bizar­re­ment

Je serai hon­nête, mal­gré mes bagages scien­ti­fiques, je ne pense pas avoir vrai­ment bien com­pris la théo­rie quan­tique à la suite de cette lec­ture mais, fran­che­ment, le contraire aurait été pour le moins incon­gru vu la com­plexi­té de la chose. Néanmoins, le lec­teur aura une bonne idée de l’évolution de la recherche scien­ti­fique à ce sujet et ses débou­chés fas­ci­nants ‑ parce que, oui, il existe un uni­vers paral­lèle où les auteurs BD sont bien payés.

Au final, c’est sur­tout un album BD qui m’a exci­té pro­di­gieu­se­ment. Burniat avait déjà fait un super bou­lot avec sa pas­sion de Dodin-Bouffant mais, là, il réa­lise des pro­diges d’invention pour faire pas­ser le mes­sage, déve­lop­pant un magni­fique tra­vail gra­phique qui lorgne plus du côté du comics indé­pen­dant US que de l’oncle Paul. L’album de l’année ?

la nuit, je mens aux photons
la nuit, je mens aux pho­tons

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

  • Francis Masse fut le premier,non,dans la phy­sique quantique..?(et Goossens aurait pu)
    Finalement,l’air de rien,nous sommes reve­nus à l’idée de tout expli­quer “en bédé”,pass’que c’est plus facile en bédé…Pourquoi pas​.Et ça passe mieux dans “la tête au car­ré” qu’un tif & ton­du.
    Et puis,avec le même air de rien,par le Biopic,nous sommes reve­nus aux vies des saints (entre autres) bros­sées sage­ment mais noble­ment chez Fleurus,Bayard,Milan ou Vaillant (pas pour les Saints)

    Cela dit je veux bien par­ta­ger ton enthousiasme:le livre semble très prometteur,ton billet,communicatif.

    • Je ne vais pas me moquer, je tra­vaille sur une vie du Christ chez Bayard :-) Je ne connais le tra­vail de Masse que par frag­ments. Il fau­dra que je m’y replonge mais ça demande un cer­tain cou­rage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *