Les démons d’Alexia ( Ers & Dugommier – Dupuis )

Alexia a bien des pro­blèmes : recru­tée par le Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels pour ses qua­li­tés d’exorciste, la voi­là confron­tée à son héri­tage de sor­cière. Ne par­lons pas de la Zone 85 condam­née suite à une expé­rience qui a mal tour­né…
C’est typi­que­ment le genre de BD qui me fait faire la moue : une héroïne en pan­ta­lons taille basse, une his­toire fan­tas­tique construite sui­vant des canons télé­vi­suels avec rebon­dis­se­ments de rigueur, bonne copine sym­pa, rap­ports ten­dus entre col­lègues… Mais, ici, le charme opère. Peut-être parce que les auteurs ont choi­si de gar­der un des­sin dans la tra­di­tion franco-belge pour une his­toire réa­liste… C’est deve­nu trop rare pour ne pas le sou­li­gner. Echapper aux sous-comics à la ligne crade ou figée fait tel­le­ment de bien qu’on a envie d’applaudir à deux mains. Alexia a beau­coup de per­son­na­li­té et les mul­tiples rebon­dis­se­ments soi­gneu­se­ment dis­til­lés donnent envie d’en savoir plus. Un très bon album “grand public” qui me récon­cile avec les séries télé :-)

- voir une planche ici

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *