Le chasseur déprime (Moebius – Stardom)

vole petit zoiseau

Sous une magni­fique cou­ver­ture clin d’oeil aux revues début XX° (un titre, une image, une légende), voi­là donc le retour du Major. Il ne faut pas s’attendre à retrou­ver le fameux “Garage Hermétique”, Moebius ayant bien évo­lué depuis l’époque Métal Hurlant. Nous avons donc droit à un tra­vail gra­phique dans le ton de ses der­nières recherches, des choses très com­plexes et soi­gnées. Bien plus inté­res­sant que “l’Homme du Ciguri”, la suite offi­cielle aux Humanos qui ne s’est jamais conclue mais il fau­dra se conten­ter d’un plai­sir pure­ment gra­phique. L’histoire en elle-même est inexis­tante et on est loin des doux délires humoristico/poético/aventuresques du Major Fatal.

des lapins

pas vrai­ment la planche que j’aurai choi­sie mais le for­mat ne per­met pas un scan facile

c\'est combien le loyer ?

ben là, c’est Pedro Morais qui est gen­til et m’envoie une des cases que j’aime bien.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

54 commentaires

  • N’empêche, 18€ pour 54 pages noir & blanc à cou­ver­ture souple, faut être curieux ET for­tu­né…

    (je sens que Raoul ne va tar­der à nous van­ter la qua­li­té du papier)

  • Non seule­ment le papier est d’un remar­quable velou­té mais c’est sur­tout le conte­nu qui est impor­tant on n’avait pas vu du moeb comme ça depuis son fameux desert B. Et coté scé­nar je ne trouve rien à redire j’ai eu ma dose de pla­ne­ries moe­bu­siennes .Vaut-il mieux 54 pages de bon­heur à 18€ ou 54 pages insi­pides à 5€ .J’entends pro­vi­sus hur­ler des noms!, des noms!…Tiens je retourne faire un petit tour dans mon Arzach.

  • Je me conten­te­rai de par­ler des albums à 18 € que je songe à sol­der vu la place dans ma biblio­thèque. Je l’ai relu ce Moeb et il a quand même le tort d’avoir des dia­logues inutiles (contrai­re­ment à Desert B). Mais ça m’a don­né envie de des­si­ner, ce qui est plu­tôt un bon point :-)

  • je par­tage ces avis… il n’y a rien a redire c’est tres beau, tres soi­gné, tres pla­nant, tres moeb… (et un peu chiant sur les bords.)

    Ce qui m’etonne c’est que cela se pre­sente comme la suite du garage… alors que l’homme du cigu­ri (tome 1) etait deja pre­sen­té comme cette meme suite (ratée certes…).

    Le suites se suivent et ne se res­semblent pas…

  • Oh, je ne crois pas qu’il faille cher­cher une logique là-dedans. Moeb a déci­dé de bos­ser autour du Major parce qu’il a envie d’en faire une carte de visite et comme ça sort dans tous les sens :-)

  • J’aime à pen­ser que le fait d’avoir impro­vi­sé dans ses car­nets autour de ses per­son­nages lui a don­né envie de refaire un livre sur le major. Marrant d’ailleurs comme les inside moe­bius évo­luent gra­phi­que­ment.

  • Totoche: peux-tu pré­ci­ser ta pen­sée ?

    Glorb : il a dû mal à faire très lâché long­temps. Il a vrai­ment besoin de se perdre dans ses des­sins en vieillis­sant le père Moeb.

  • Moi je trouve ça plu­tot chouette. Dans les inside Moebius, le fait de tom­ber sur une page tra­vaillée au milieu de deux trois pages jetées est super agréable.

  • Oui, heu­reu­se­ment qu’il ménage quelques sur­prises. Les Inside sont rigo­los mais bon, j’avoue que je ne les ai pas tous ache­tés.

  • Ne vous inquié­tez pas, je ne me déba­rasse que des choses que je ne reli­rai pas (mais évi­dem­ment, ça peut inté­res­ser des gens). En tous les cas, rien de fabu­leux ou rare (quoique, j’ai liqui­dé hier un vieux truc des années 70 d’un espa­gnol ou argen­tin).

  • Pas de télé sur mon île.
    Qu’en as-tu pen­sé, toi le connais­seur ?
    Je ne me sou­viens pas que tu en aies par­lé.
    Faut pré­ve­nir, je me serais débrouiller pour le voir, parce que la qua­li­té you­tube c’est pas top.
    Bon heu­reu­se­ment, presque tout à l’air d’être en fran­çais.

  • Si on connait bien l’oeuvre de Moeb, on n’apprend pas grand chose. C’est plus un sur­vol de sa car­rière qu’autre chose. Quelques com­men­taires inté­res­sants mais fran­che­ment, je me suis un peu ennuyé. Il faut dire que depuis un an ou deux, les médias se jettent sur Moeb et on est abreu­vé d’interviews dans tous les sens.

  • Enfin, moi je ne suis pas trop abreu­vé, ça peut me plaire.

    Puisque tu men­tionnes Pedro Morais, j’ai décou­vert son tra­vail à Lisbonne en 90 envi­ron.
    C’était pour une de ses expos, ça m’avait scot­ché, et j’ai tou­jours un joli petit cata­logue.
    Je trouve qu’il y avait un bel uni­vers oscil­lant entre Moebius et Loustal (des débuts) plein de pro­messes.
    A-t-il fait des albums ?
    On dirait qu’il bosse sur­tout pour la jeu­nesse, c’est pas mal, mais ses autres tra­vaux plus adultes sont bien mieux.

  • Tu peux jeter un coup d’oeil sur ses dif­fé­rents sites et blogs. Et lui poser la ques­tion: il parle très bien fran­çais.

  • Des albums bd?
    Pas vrai­ment.
    Juste un petit livre sans paroles appe­lé “Le Bonsai Géant” (22 p. nb).
    Et quelques his­toires coutes pour les enfants.

    Et une autre expo avec un cata­logue pas mal à la Bedeteca de Lisboa.
    Tu as le “Sine Die 10”, cata­logue de l’expo “Cité Canyon” (Cité Feu v.PM ;-), n’est-ce pas?

    C’est dif­fi­cile ici. Un mar­ché trop petit.
    :-(

  • Bonjour Pedro, quelle mer­veille cette ins­tan­ta­néi­té des réponses ici !
    Oui, c’est bien le Sine die 10 que j’ai.
    Il te faut un édi­teur fran­çais ! (Li-An, tu n’as pas ça dans tes car­tons ?)
    Je trouve vrai­ment qu’il y a de quoi faire de très beaux albums avec tes images.
    On peut voir un petit quelque chose du “bon­saï géant”, voire l’acheter ? J’ai une his­toire dans mes car­tons qui joue aus­si avec un bon­saï “géant”.

  • bon ça y est je l’ai cet album ! Je dois dire que je n’ai pas été déçu. Bon bien sûr comme j’avais déjà lu ce qui s’était dit ici, je ne m’attendais pas à une intrigue de fou et c’est vrai que je clas­se­rai cet ouvrage direc­te­ment avec “40 jours dans le désert B” qui est pour moi un sum­mum de bande des­si­née (mais est-ce vrai­ment de la Bande des­si­née ?), en tout cas un sum­mum niveau des­sin, qui donne ter­ri­ble­ment envie de des­si­ner.

    Là c’est pareil. :)

    et le papier est très agréable.

  • On peut com­men­cer un débat :-) C’est vrai que ça donne envie de des­si­ner et il n’y a plus beau­coup d’albums qui me font cet effet là.

  • Pour le débat, le tout est de savoir si les images de 40 jours dans le désert B sont orga­ni­sées logi­que­ment pour en faire un récit ou non… Mais ça c’est vrai­ment dif­fi­cile de le dire !

    En tout cas oui c’est clair qu’à chaque relec­ture, j’ai qu’une envie c’est des­si­ner ce qui est bien plai­sant. Dans le même genre y a lapi­not et les carottes de pata­go­nie qui me donne aus­si tou­jours envie de racon­ter des his­toires. Mais je l’ai relu moins sou­vent, parce que c’est dense tout de même. :)

  • Mon fis­ton est en train de relire les Carottes. Faudrait que je le fasse aus­si.
    Pour ce qui est de 40 jours, je le classe dans les BD parce que les cases se suivent avec des cor­res­pon­dances fortes. Après, il y a “Entre deux” de Vincent Perriot qui élar­git encore le débat :-) https://www.li-an.fr/blog/?p=367

  • Oui entre­deux avait l’air très chouette, je l’ai vu sur coco­ni­no je crois à l’époque (ou alors je confonds) et j’avais été assez bluf­fé par les des­sins aus­si (dans un tout autre genre que Moebius d’ailleurs)

    Vincent Perriot sort un bou­quin d’ailleurs pro­chai­ne­ment chez Aire Libre.

  • L’album est sor­ti. Totoche en a par­lé il me semble sur son blog (ou alors Oslav ?). Moi pas parce que je n’étais pas entiè­re­ment convain­cu.

  • On a effec­ti­ve­ment cau­sé du beau “Taïga rouge” de Perriot et Malherbe.
    Mais il me semble que le bou­quin en accès libre chez Coconino est l’extraordinaire “Colibri”, de Trouillard, son col­lègue des édi­tions de La Cerise… (dont on a par­lé aus­si).
    … Ou alors je ne suis pas au cou­rant…

    (bizarre, il faut sor­tir de la page, puis y re-rentrer pour pou­voir rec­ti­fier le com­men­taire : pas grave, mais un peu pénible .…)

  • Heureusement, il y a le rayon Totoche, pour tout ce qui est “second choix” ou “péri­mé” (parce que bon, sinon, qui ose­rait faire des billets sur Mortadel et Filémon ? Hein, Qui ? Pas Raymond, en tout cas !

    :-))))

  • et le tome 5 d’inside moe­bius alors, un avis ? (pen­dant que le sujet moe­bius res­sort sous les pro­jec­teurs)

    Moi ce que j’en dis c’est que c’est un salaud ce moe­bius. Il com­mence à faire des car­nets des­si­nés à l’arrache et hop il nous avoue au tome 5 qu’il a lais­sé tom­bé et qu’il redes­sine tout à la tablette gra­phique (le bougre). Pour une fois qu’on pou­vait se dire que son trait crai­gnait un peu ! Du coup le tome 5 est bien joli gra­phi­que­ment (mais déjà dans les pré­cé­dents ça alter­nait pas mal au fond).

  • Un peu décou­ra­gé par l’inégalité de la pro­duc­tion de Moebius, je ne m’étais pas d’emblée inté­res­sé à ce “Chasseur déprime”, d’autant plus qu’il est très dif­fi­cile à se pro­cu­rer (en Belgique tout du moins). Ta chro­nique a piqué ma curio­si­té… et je suis par­ti en quête de l’album. Après l’avoir lu, j’étais scot­ché. C’est pour moi un petit chef-d’oeuvre ! Il réin­vente son espace de liber­té, là !

    Ca m’a tout de suite don­né une furieuse envie d’interviewer l’auteur. Un entre­tien pas­sion­nant que je pro­po­se­rai dans les semaines qui viennent sur mon site http://www.asteline.be (par­tie “maga­zine”, sec­tion “Interview et events”)

    Vraiment du tout grand Moebius !

  • Pas ache­té. Les deux tomes de Inside que j’ai acquis ont été lus avec plai­sir mais le rap­port plaisir/prix est un peu dérai­son­nable.

  • Oui, le prix des Inside est mal­heu­reu­se­ment dis­sua­sif. Vu l’aspect jeté du truc, il fau­drait que le tout paraisse en 1 volume, plus petit sur papier ultra fin, cou­ver­ture souple et prix abor­dable.
    Même si l’auteur s’appelle Moebius, ce n’est pas un tra­vail qui néces­site une pré­sen­ta­tion de luxe. C’est impro­vi­sé, donc tout n’est pas inté­res­sant.
    Par contre, pour Le chas­seur déprime, je trouve que ça vaut le prix (ce ne sont pas de gros tirages). C’est le genre de bou­quin qu’on res­sort volon­tiers de sa biblio­thèque pour le feuille­ter, pour s’imprégner d’une ambiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *