Le chasseur déprime (Moebius – Stardom)

vole petit zoiseau

Sous une magni­fique couver­ture clin d’oeil aux revues début XX° (un titre, une image, une légende), voilà donc le retour du Major. Il ne faut pas s’attendre à retrou­ver le fameux ”Garage Hermé­tique”, Moebius ayant bien évolué depuis l’époque Métal Hurlant. Nous avons donc droit à un travail graphique dans le ton de ses dernières recherches, des choses très complexes et soignées. Bien plus intéres­sant que ”l’Homme du Ciguri”, la suite officielle aux Humanos qui ne s’est jamais conclue mais il faudra se conten­ter d’un plaisir purement graphique. L’his­toire en elle-même est inexis­tante et on est loin des doux délires humoristico/​poético/​aventuresques du Major Fatal.

des lapins

pas vraiment la planche que j’aurai choisie mais le format ne permet pas un scan facile

c\'est combien le loyer ?

ben là, c’est Pedro Morais qui est gentil et m’envoie une des cases que j’aime bien.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

54 commentaires

  • N’empêche, 18€ pour 54 pages noir & blanc à couver­ture souple, faut être curieux ET fortu­né…

    (je sens que Raoul ne va tarder à nous vanter la quali­té du papier)

  • Non seule­ment le papier est d’un remar­quable velou­té mais c’est surtout le conte­nu qui est impor­tant on n’avait pas vu du moeb comme ça depuis son fameux desert B. Et coté scénar je ne trouve rien à redire j’ai eu ma dose de plane­ries moebu­siennes .Vaut-il mieux 54 pages de bonheur à 18€ ou 54 pages insipides à 5€ .J’entends provi­sus hurler des noms!, des noms!…Tiens je retourne faire un petit tour dans mon Arzach.

  • Je me conten­te­rai de parler des albums à 18 € que je songe à solder vu la place dans ma biblio­thèque. Je l’ai relu ce Moeb et il a quand même le tort d’avoir des dialogues inutiles (contrai­re­ment à Desert B). Mais ça m’a donné envie de dessi­ner, ce qui est plutôt un bon point :-)

  • je partage ces avis… il n’y a rien a redire c’est tres beau, tres soigné, tres planant, tres moeb… (et un peu chiant sur les bords.)

    Ce qui m’etonne c’est que cela se presente comme la suite du garage… alors que l’homme du ciguri (tome 1) etait deja presen­té comme cette meme suite (ratée certes…).

    Le suites se suivent et ne se ressemblent pas…

  • Oh, je ne crois pas qu’il faille chercher une logique là-dedans. Moeb a décidé de bosser autour du Major parce qu’il a envie d’en faire une carte de visite et comme ça sort dans tous les sens :-)

  • J’aime à penser que le fait d’avoir impro­vi­sé dans ses carnets autour de ses person­nages lui a donné envie de refaire un livre sur le major. Marrant d’ailleurs comme les inside moebius évoluent graphi­que­ment.

  • Totoche : peux-tu préci­ser ta pensée ?

    Glorb : il a dû mal à faire très lâché longtemps. Il a vraiment besoin de se perdre dans ses dessins en vieillis­sant le père Moeb.

  • Moi je trouve ça plutot chouette. Dans les inside Moebius, le fait de tomber sur une page travaillée au milieu de deux trois pages jetées est super agréable.

  • Oui, heureu­se­ment qu’il ménage quelques surprises. Les Inside sont rigolos mais bon, j’avoue que je ne les ai pas tous achetés.

  • je ne regrette pas mes achats. :) ça doit être mon côté ”fan”.

    edit : ah si, le XIII. Mais je m’y atten­dais un peu.

  • Ne vous inquié­tez pas, je ne me débarasse que des choses que je ne relirai pas (mais évidem­ment, ça peut intéres­ser des gens). En tous les cas, rien de fabuleux ou rare (quoique, j’ai liqui­dé hier un vieux truc des années 70 d’un espagnol ou argen­tin).

  • Pas de télé sur mon île.
    Qu’en as-tu pensé, toi le connais­seur ?
    Je ne me souviens pas que tu en aies parlé.
    Faut préve­nir, je me serais débrouiller pour le voir, parce que la quali­té youtube c’est pas top.
    Bon heureu­se­ment, presque tout à l’air d’être en français.

  • Si on connait bien l’oeuvre de Moeb, on n’apprend pas grand chose. C’est plus un survol de sa carrière qu’autre chose. Quelques commen­taires intéres­sants mais franche­ment, je me suis un peu ennuyé. Il faut dire que depuis un an ou deux, les médias se jettent sur Moeb et on est abreu­vé d’inter­views dans tous les sens.

  • Enfin, moi je ne suis pas trop abreu­vé, ça peut me plaire.

    Puisque tu mentionnes Pedro Morais, j’ai décou­vert son travail à Lisbonne en 90 environ.
    C’était pour une de ses expos, ça m’avait scotché, et j’ai toujours un joli petit catalogue.
    Je trouve qu’il y avait un bel univers oscil­lant entre Moebius et Loustal (des débuts) plein de promesses.
    A‑t-il fait des albums ?
    On dirait qu’il bosse surtout pour la jeunesse, c’est pas mal, mais ses autres travaux plus adultes sont bien mieux.

  • Tu peux jeter un coup d’oeil sur ses diffé­rents sites et blogs. Et lui poser la question : il parle très bien français.

  • Des albums bd ?
    Pas vraiment.
    Juste un petit livre sans paroles appelé ”Le Bonsai Géant” (22 p. nb).
    Et quelques histoires coutes pour les enfants.

    Et une autre expo avec un catalogue pas mal à la Bedete­ca de Lisboa.
    Tu as le ”Sine Die 10”, catalogue de l’expo ”Cité Canyon” (Cité Feu v.PM ;-), n’est-ce pas ?

    C’est diffi­cile ici. Un marché trop petit.
    :-(

  • Bonjour Pedro, quelle merveille cette instan­ta­néi­té des réponses ici !
    Oui, c’est bien le Sine die 10 que j’ai.
    Il te faut un éditeur français ! (Li-An, tu n’as pas ça dans tes cartons ?)
    Je trouve vraiment qu’il y a de quoi faire de très beaux albums avec tes images.
    On peut voir un petit quelque chose du ”bonsaï géant”, voire l’ache­ter ? J’ai une histoire dans mes cartons qui joue aussi avec un bonsaï ”géant”.

  • On peut commen­cer un débat :-) C’est vrai que ça donne envie de dessi­ner et il n’y a plus beaucoup d’albums qui me font cet effet là.

  • bon ça y est je l’ai cet album ! Je dois dire que je n’ai pas été déçu. Bon bien sûr comme j’avais déjà lu ce qui s’était dit ici, je ne m’atten­dais pas à une intrigue de fou et c’est vrai que je classe­rai cet ouvrage direc­te­ment avec ”40 jours dans le désert B” qui est pour moi un summum de bande dessi­née (mais est-ce vraiment de la Bande dessi­née ?), en tout cas un summum niveau dessin, qui donne terri­ble­ment envie de dessi­ner.

    Là c’est pareil. :)

    et le papier est très agréable.

  • Pour le débat, le tout est de savoir si les images de 40 jours dans le désert B sont organi­sées logique­ment pour en faire un récit ou non… Mais ça c’est vraiment diffi­cile de le dire !

    En tout cas oui c’est clair qu’à chaque relec­ture, j’ai qu’une envie c’est dessi­ner ce qui est bien plaisant. Dans le même genre y a lapinot et les carottes de patago­nie qui me donne aussi toujours envie de racon­ter des histoires. Mais je l’ai relu moins souvent, parce que c’est dense tout de même. :)

  • L’album est sorti. Totoche en a parlé il me semble sur son blog (ou alors Oslav ?). Moi pas parce que je n’étais pas entiè­re­ment convain­cu.

  • Oui entre­deux avait l’air très chouette, je l’ai vu sur coconi­no je crois à l’époque (ou alors je confonds) et j’avais été assez bluffé par les dessins aussi (dans un tout autre genre que Moebius d’ailleurs)

    Vincent Perriot sort un bouquin d’ailleurs prochai­ne­ment chez Aire Libre.

  • On a effec­ti­ve­ment causé du beau ”Taïga rouge” de Perriot et Malherbe.
    Mais il me semble que le bouquin en accès libre chez Coconi­no est l’extra­or­di­naire ”Colibri”, de Trouillard, son collègue des éditions de La Cerise… (dont on a parlé aussi).
    … Ou alors je ne suis pas au courant…

    (bizarre, il faut sortir de la page, puis y re-rentrer pour pouvoir recti­fier le commen­taire : pas grave, mais un peu pénible .…)

  • Heureu­se­ment, il y a le rayon Totoche, pour tout ce qui est ”second choix” ou ”périmé” (parce que bon, sinon, qui oserait faire des billets sur Morta­del et Filémon ? Hein, Qui ? Pas Raymond, en tout cas !

    :-))))

  • Rien à voir avec Colibri mais à voir avec Moebius, je suis en train d’écou­ter une inter­view plutot sympa que j’ai trouvée ici.

  • Un peu décou­ra­gé par l’iné­ga­li­té de la produc­tion de Moebius, je ne m’étais pas d’emblée intéres­sé à ce ”Chasseur déprime”, d’autant plus qu’il est très diffi­cile à se procu­rer (en Belgique tout du moins). Ta chronique a piqué ma curio­si­té… et je suis parti en quête de l’album. Après l’avoir lu, j’étais scotché. C’est pour moi un petit chef-d’oeuvre ! Il réinvente son espace de liber­té, là !

    Ca m’a tout de suite donné une furieuse envie d’inter­vie­wer l’auteur. Un entre­tien passion­nant que je propo­se­rai dans les semaines qui viennent sur mon site http://​www​.asteline​.be (partie ”magazine”, section ”Inter­view et events”)

    Vraiment du tout grand Moebius !

  • et le tome 5 d’inside moebius alors, un avis ? (pendant que le sujet moebius ressort sous les projec­teurs)

    Moi ce que j’en dis c’est que c’est un salaud ce moebius. Il commence à faire des carnets dessi­nés à l’arrache et hop il nous avoue au tome 5 qu’il a laissé tombé et qu’il redes­sine tout à la tablette graphique (le bougre). Pour une fois qu’on pouvait se dire que son trait craignait un peu ! Du coup le tome 5 est bien joli graphi­que­ment (mais déjà dans les précé­dents ça alter­nait pas mal au fond).

  • Pas acheté. Les deux tomes de Inside que j’ai acquis ont été lus avec plaisir mais le rapport plaisir/​prix est un peu dérai­son­nable.

  • Oui, le prix des Inside est malheu­reu­se­ment dissua­sif. Vu l’aspect jeté du truc, il faudrait que le tout paraisse en 1 volume, plus petit sur papier ultra fin, couver­ture souple et prix abordable.
    Même si l’auteur s’appelle Moebius, ce n’est pas un travail qui néces­site une présen­ta­tion de luxe. C’est impro­vi­sé, donc tout n’est pas intéres­sant.
    Par contre, pour Le chasseur déprime, je trouve que ça vaut le prix (ce ne sont pas de gros tirages). C’est le genre de bouquin qu’on ressort volon­tiers de sa biblio­thèque pour le feuille­ter, pour s’impré­gner d’une ambiance.

    • You’re welcome, Zuma. A new Arzack’s comic book is on the way. There is a french mail list here where you’ll find all the news about Moebius’ work.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *