La vie et moi – Pico Bogue t.1 (Dominique Roques & Alexis Dormal – Dargaud)

couv

Les mul­tiples com­men­taires sur cet album repre­naient en choeur « Mafal­da » et on ne peut pas dire qu’ils soient pas­sés loin. Voi­là donc Pico Bogue, gamin délu­ré qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui contemple le monde avec per­ti­nence (et imper­ti­nence). On retrouve un peu le Cal­vin & Hobbes phi­lo­so­phique sur sa luge juste avant le crash mais Wat­ter­son jouait le second degré à fond et sur­tout Cal­vin n’était pas seule­ment un grand pen­seur de six ans mais aus­si un petit monstre de 6 ans. De la même manière, entre deux prouts, Titeuf donne quelques leçons de morale aux adultes (quoique sou­vent un peu à côté de la plaque). L’enfant « sage » est donc un thème por­teur en BD depuis les Pea­nuts mais c’est vrai que Mafal­da allait au bout des choses en pen­sant lit­té­ra­le­ment le monde et en ques­tion­nant le lec­teur. Domi­nique Roques et Alexis Dor­mal n’innovent donc pas par­ti­cu­liè­re­ment mais les gags sont frais et sou­vent drôles, le des­sin est très agréable, en cou­leurs directes de grande tenue. Pour tout dire, après Titeuf et le déses­pé­rant Petit Spi­rou, je ne m’attendais pas à voir une BD grand public avec un enfant comme per­son­nage prin­ci­pal qui ait de la pro­fon­deur. Cha­peau bas aux auteurs pour remon­ter ain­si le cou­rant avec une telle vigueur.

souris de laboratoire

mise à jour du 30/11/09 : le troi­sième tome sort déjà et je suis obli­gé de pous­ser un sou­pir. Mal­gré les petits cris d’enthousiasme de mon fis­ton, le tome 2 m’a lais­sé per­plexe. J’ai juste eu l’impression de remon­ter le temps et de relire le tome 1. C’est aus­si bien mais en même. À vous de voir…

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

44 commentaires

  • Pas mal, mais j’ai tou­jours un peu de peine à lire ce genre de BD en album (je ne parle pas bien sûr de Mafal­da ou des Pea­nuts qui sont hors concours).

    Le sup­port idéal, c’est le jour­nal (ou le site Web) qui per­met de décou­vrir les images semaine après semaine (ou jour après jour).
    C’est d’ailleurs comme cela que je me suis mis à appré­cier Titeuf qui est pré­pu­blié dans l’Illustré.

  • ça a l’air joli. De loin ça me rap­pelle très vague­ment le très sym­pa­thique Jojo de Geerts.

    @Raymond : le strip manque de sup­ports, mal­heu­reu­se­ment, les jour­naux n’en font plus (sauf pro­grammes télé ?). D’ailleurs en France ça a tou­jours pas mal man­qué, mal­gré « 13 rue de l’espoir » et quelques séries Dupuis. Le web peut relan­cer l’affaire ceci dit. Les grands « syn­di­cates » amé­ri­cains l’utilisent beau­coup et il y a pas mal de séries de strips qui sont plus ou moins nés sur le web, ça ne date pas d’hier d’ailleurs (Boon­docks, Dil­bert,…).

  • Je trou­vais ça pro­met­teur mais j’ai un peu de mal avec le des­sin, ce crayon­né en vrac, pas très tenu, les bulles de tra­viole et les let­trages à la va comme je te pousse…

  • @Hobo­pok : je suis plu­tôt poin­tilleux sur le let­trage (argh, le let­trage infor­ma­tique…) mais ça ne m’a pas gêné. Mais ma tite femme a tiqué elle aus­si sur le des­sin « pas propre ».

    @Ray­mond : ce n’est pas vrai­ment du strip. Il y a tous les for­mats. On voit encore du strip dans les maga­zines pour « enfants » (Mickey, Spi­rou, Oka­pi etc…).

  • J’avais com­pris que ce n’était pas un strip. J’ai déjà vu l’album en librai­rie, je l’ai ouvert … et je l’ai repo­sé. Trop de concur­rence !

    C’est dans le fond le genre de BD qui devrait être publiée dans le jour­nal Spi­rou. Et puis, cela ferait du bien au jour­nal de dépas­ser les éter­nels gags de Cau­vin.

  • bon, fina­le­ment l’image ne s’affiche pas. méchant word­press ! vous allez devoir cli­quer sur le lien ci-haut pour voir le blogue du mon­sieur.

  • (oups, non seule­ment l’image ne s’affiche pas mais le com­men­taire auquel je fais réfé­rence, et qui ne contient pas d’image, mais qui contient un lien, est en modé­ra­tion. rien pour aider la com­pré­hen­sion géné­rale ! déso­lé!)

  • En strips, « 13 rue de l’espoir », « Man­drake », « Alix », « Les nau­fra­gés du temps », « Juliette de mon coeur » etc… Mer­ci papa d’avoir lu le jour­nal quand j’étais gamin. Comme beau­coup d’autres je crois ça m’a fait connaître la BD. C’est tout ce que je devais lire dans les jour­naux à l’époque :-) (Qui a recon­nu le jour­nal que lisait mon pater?)

  • @david t : ben c’est bien obs­cur puisque je n’ai pas de com­men­taire en attente de modé­ra­tion :-). Et on ne peut pas affi­cher d’images dans un com­men­taire…

  • @Li-An : bizarre, j’ai bien envoyé pour­tant…

    enfin, rien de plus nul que de répé­ter un truc mais je disais juste que j’aime bien le des­sin de pico bogue mais que le peu que j’en ai lu me passe un peu au-des­sus de la tête.

    là-des­sus je recom­men­dais un strip amé­ri­cain « fami­lial » très bon avec un des­sin inso­lent : cul de sac de richard thomp­son.

    son blogue : http://richardspooralmanac.blogspot.com/

    (pra­tique ce bou­ton-réponse)

  • Non, tu as bien rai­son, ton com­men­taire avait été mar­qué « indé­si­rable » et je n’ai pas bien véri­fié.
    En tous les cas, j’aime beau­coup le des­sin de Richard Thom­son. Ça a été publié ?

  • @Li-An : il est sur le point de publier son pre­mier recueil en anglais. pour l’instant ça passe dans divers jour­naux et maga­zines amé­ri­cains. je suis tom­bé sur son tra­vail par hasard.

  • @david t : Vu et approu­vé. Ceci dit, fran­che­ment, il y a loin entre le des­sin de Pico Bogue (je sais pas lequel des deux est le des­si­na­teur, ça fera un peu mar­ner Li-An), et ce Thomp­son qui a l’air assez au point dans son imi­ta­tion de Steadman/Cagnat/Bauer.

  • @david t : excellent, je le mets sur ma liste de sou­hait – et ça va faire coui­ner mon fils d’être obli­gé de lire en anglais.

    @Hobo­pok : une BD ne se juge pas uni­que­ment à son des­sin, Hobo­pok ! (ouf ouf ouf)

  • Féli­ci­ta­tions Jean-no, tu as gagné une maquette Hase­ga­wa au 1/48ème du F4U-1 Cor­sair imma­tri­cu­lé 86…

  • @Hobo­pok : la res­sem­blance n’est pas dans le des­sin mais dans le fait que les deux bandes des­si­nées appar­tiennent gros­so modo au genre « strip fami­lial ». et puis c’était juste pour don­ner un coup de pro­jec­teur à un auteur peu connu dans le monde fran­co­phone (et pour cause).

  • Je ne suis pas très clients des strips en album ,mais là je n’ai pas décro­ché . Il est rare que la BD me fasse ne serais-ce que sou­rire et bien pico bogue y a par­fai­te­ment réus­si .Quand au des­sin que vous trou­vez brouillon il est en par­fait adé­qua­tion avec le pro­pos mais peut-être faut-il avoir des ados à la mai­son pour gou­ter plei­ne­ment l’humour de cet album.

  • tiens, petit appar­té pour en reve­nir à richard thomp­son, je viens de remar­quer que son livre pré­cé­dent est dis­po­nible. c’est une col­lec­tion de son autre série, richard’s poor alma­nac, qu’il publie chaque semaine dans le washing­ton post. je sais, c’est dou­ble­ment hors-sujet mais bon, voi­là, fal­lait pas m’inviter. com­ment ? j’ai pas été invi­té d’abord ? mais je… c’est…

  • Tou­jours du mal avec ces dia­logues-brillants-peu cré­dibles dans la bouche de ces deux ptits bouts.Alors que dans PEANUTS(absence d’adultes?)ça passe tout seul.Mais ce des­sin emballe(mais pour­quoi diable le des­si­na­teur se refuse toutes influences?)

  • Là aus­si c’est assez dif­fé­rent. Le petit Nico­las parle et pense vrai­ment comme un gamin qui vit dans son monde. Pico Bogue parle des rela­tions humaines en géné­ral par l’intermédiaire d’un gamin faus­se­ment can­dide. On peut plu­tôt rap­pro­cher ça des réflexions phi­lo­so­phiques de Cal­vin sur sa luge juste avant de se scrat­cher.

  • Cela rap­pelle énor­mé­ment « TOTORO »,non..?Et puis toute la patte de Gabrielle Vincent et son tra­vail trait/couleurs…Je pro­fite-hon­teu­se­ment-de cette réfé­rence au petit Nico­las pour sou­li­gner un trait qui m’a tou­jours frap­pé dans l’écriture de Goscinny(trés drole)pour cette série:Combien son style et cet art de mélan­ger le « je » de Nico­las avec can­deur et le « pas dupe » des réa­li­tés est un décalque abso­lu de Camus et son Meursault.En par­ti­cu­lier le pas­sage où,condamné,le per­son­nage las de « L’étranger » converse avec le pretre/confesseur.(Et puis si vous etes pas d’accord,ça fera tou­jours d’heureuses relec­tures)

  • Pour Toto­ro, il fau­drait déve­lop­per parce que c’est aus­si obs­cur qu’un rap­pro­che­ment entre le Petit Nico­las et … l’étranger de Camus ! Mal­heu­reu­se­ment, je n’ai pas le roman sous la main pour véri­fier cette théo­rie pro­vo­ca­trice. Je vais essayer de relire le Petit Nico­la en écou­tant Killing an Arab des Cure

  • Trés bon choix musi­cal. « MON VOISIN TOTORO »,je pense au gra­phisme avant tout,ce trait tou­jours en mouvement(C’est bien de Myiasaki?)sachant etre trés pré­cis et gar­der le flou génial d’un crayonné.Mais ma petite théo­rie n’en est pas une,un rap­pro­che­ment qui m’a troublé.Et puis Camus n’a fait qu’un livre dans cette veine,penchant vers le désespéré;ça ne mar­che­rait pas avec « LA CHUTE »,par exemple qui est un chef d’oeuvre.Et puis René Gos­cin­ny n’a rien plagié,mais a repris une… »tour­nure »(?):Un point de vue,juste cela.(J’espère qu’i’ vont pas nous faire « l’étranger » avec Kad Merad et Line Renaud)

  • Oui, c’est Myia­sa­ki. Je ne sais pas. Je ne trouve pas mais ce n’est pas non plus idiot. Je ne vais pas faire mon malin, je n’ai lu que l’Étran­ger de Camus :-)

  • C’est vrai qu’au jeu des comparaisons,on peut se perdre et j’veux pas avoir l’air pédant et plom­bant non plus…Et puis,moi aus­si j’ai ache­té cet album,achevé d’etre convain­cu par ton billet.Le nou­vel album:J’ai du mal à résis­ter à l’aspect pure­ment phy­sique de ce des­sin et s’il est-parait il,inévitablement-moins surprenant,le charme est bien là.(Tu peux lire « LA CHUTE »,dérou­tant puis…)

  • Sur les blogs, un com­men­taire pédant vaut 1000 com­men­taires passe-par­tout :-) C’est vrai que le des­sin a une viva­ci­té pas du tout à la mode et très sti­mu­lante.

  • Je me per­mets un rec­ti­fi­ca­tif ENNUYEUX et PERSONNEL.Plus haut dans les com­men­taires je com­pare le des­sin de A.Dormal à l’atmosphère visuelle de TOTORO(« Mon voi­sin Toto­ro »,1988,vu seule­ment hier).Je vou­lais par­ler de « Mes voi­sins les Yama­da »(1999).Les lec­teurs auront-ils rec­ti­fié d’eux-m^me..?Le lap­sus me fut révé­ler hier.Et bra­vo à Dormal,tiens.

  • Ah d’accord, je com­prends un peu mieux :-) J’espère que tu as appré­cié Mon voi­sin Toto­ro qui est un des­sin ani­mé mer­veilleux.

  • Oui(Réponse tardive)oui,j’ai beau­coup aimé TOTORO.Une his­toire simple,une épure qui manque un peu aujourd’hui,mais d’une telle richesse.Chaque recoin d’une scéne,d’un « tableau » est récu­pé­ré au pro­fit d’une idée(les « noi­reaudes »entre autres)et ce Toto­ro est irrésistible.J’aime cette pro­fon­deur née de gratuité.On n’a qu’une envie:Partager son enthousiasme.Et en V.O.,c’est un éblouissement.Qu’est-ce qu’il reste de la collaboration(25 ans en arrière)Myazaki-Moebius..?

  • Il n’y a pas eu vrai­ment de col­la­bo­ra­tion. Ils ont tra­vaillé ensemble sur un long métrage Lit­tle Nemo que Myia­za­ki a vite aban­don­né. Mais leurs rap­ports sont essen­tiel­le­ment basés sur l’admiration que por­tait le Japo­nais envers le tra­vail de Moe­bius (le début de Nau­si­caa fait vrai­ment pen­ser à Arzack).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *