La trilogie de monsieur Ahi ( Matticchio-L’Association )

Dans un post précé­dent, je regret­tais ne de pas pouvoir parler de cet album vu son prix prohi­bi­tif (je me comprends). Comme la vie n’est pas si mal fichue, j’ai fini par mettre la main dessus. Si vous n’êtes pas déjà fan de Mattic­chio, faites des écono­mies pour votre retraite et passez votre chemin. Les autres s’esbaudiront à la vitesse d’une image par page sous couver­ture toilée de la naissance, dispa­ri­tion et résur­rec­tion de monsieur Ahi (le gars avec le gros zœil). C’est toujours vague­ment triste et onirique et inclas­sable (voir aussi ici).

la promenade de M. Ahi
clic l’image

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

23 commentaires

  • Si vous êtes vraiment M. Mattic­chio( et pas un copain blagueur), permet­tez moi de vous saluer bien bas. Je regrette juste de ne pas être assez à l’aise avec la chose écrite pour pouvoir expri­mer de manière plus intel­li­gente et sédui­sante le plaisir que j’ai à lire vos BD.

  • Ah oui, tiens. Mais il faut dire aussi que les persos/​oeil sont une constante dans l’imaginaire visuel affichiste US (il parait que le fait de mettre un oeil en gros sur une affiche attire le regard et que les graphistes ont fini par dessi­ner juste des yeux).
    Je vais regar­der ce qu’est Mulot que je ne connais pas…

  •                 <br />
    

    http://​www​.du9​.org/​a​r​t​i​c​l​e​.​p​hp3?...

    Un site de référence :)
    C’est fortiche. Ca fait presque du bien de lire ça eh

    http://​www​.bulle​dair​.com/​i​n​d​e​x.p...

    http://​www​.succur​sale​.org/

    http://​www​.bulle​dair​.com/​i​n​d​e​x.p...

    Safari Monsei­gneur is touching and absurd, hilarious and horri­fying. It is smart­ly compo­sed, construc­ted in a style that places Ruppert and Mulot at the top of their game before they’ve even really gotten started. This is the best debut comic in ages, and an absolute must read. The first great surprise of 2005.
    http://​www​.comics​re​por​ter​.com/in...

    Syl

  •          <br />
    

    Merci ! :)
    J’avoue que c’est très parti­cu­lier. le ton surtout (bon le dessin un peu aussi). Avant de la lire, je tournais autour, ne sachant pas trop qu’en penser,pas si tenté. Et puis je l’ai lu… Alleluia. Très bon :) Lis-la tranquille­ment à l’occasion.Toutefois si je devais conseiller une BD, illus­trant une partie de mes goûts, je ne commen­ce­rai pas par celle-ci :)

    Aller fais-toi mal, deviens mesquin, cruel, con, désabu­sé et lis cette drôle de BD drôle, perti­nente, brutale, immer­sive et choquante ! On s’marre :) et c’est terri­ble­ment bien foutu et pensé.

    Syl
    lien mort

  • C’est vrai qu’il y a du Gorey, je n’avais pas tilté. Le traite­ment au trait, les textes à part, l’univers coton­neux et onirique, ça rappelle beaucoup Gorey (que je connais très mal, je le recon­nais). Je pense que je n’ai pas fait le rappro­che­ment à cause de ”Sans sens” qui est beaucoup plus vif et BD que ce dernier livre.
    (au passage, allez jeter un coup d’œil au site de Benja­min Lacombe, il y a de belles choses).

  • Puique M. Mattic­chio nous honore de sa présence, je me permets de lui poser quelques questions :
    – d’où vient M. Ahi ? Sa tête en oeil rappelle beaucoup les affiches rock psyché­dé­liques des années 70 et on retrouve le même genre de person­nages chez Max par exemple.
    – dans une des histoires, on voit des Fred Astair à tête d’oeil. Il y a-t-il une référence au groupe the Residents comme l’a fait remar­quer Syl ?

  • peut-etre je pensais : c’est rigolo a faire un type avec un oeil a la place de la tete et qu’il est aveugle(ou presque).Peut-etre que j’avait vu quelque chose de Magritte ou d’autres qu’il m’avait enfluen­cé et evidem­ment j’avait lu des histoires de Gorey.Apres la dispa­ri­tion de M.Ahi je decou­vri un disque des Residents(Commercial Album) et que ma pauvre idee de la tete/​oeil c’etait pas beaucoup original.Seulement en 1985 quand LINUS m’avait publiè les origines et la dispa­ri­tion je eu la belle idee pour la 3me partie et je penseè bien de les mettre dedans(les Residents).Les histoires de SANS SENS sont arriveè plus tard du 1987 au 1992 et puis c’est assez avec la bande dessinee.Voila c’est tout(excusez mon francais)

  • Non, ne vous excusez pas, votre français est bien meilleur que mon italien -qui est inexis­tant. Merci de répondre à ces questions. J’en ai aussi quelques unes sur ”Sans sens” mais il faut que je le relise d’abord.
    En faisant des recherches sur Inter­net, je n’ai pas trouvé beaucoup de choses sur votre travail. Des illus­tra­tions surtout j’ai l’impression. Avez-vous complè­te­ment arrêté la bande déssi­née ? Je suis très attiré par les œuvres qui traitent du rêve et je trouve que vous avez fait un travail merveilleux avec ”Sans sens”.

  • Je viens de relire très rapide­ment ”Sans sens” et dans l’éventualité où Mister Mattic­chio repas­sait par ici voilà quelques questions :
    dans quelles mesures les premières histoires sont-elles réelle­ment reliées entre elles ?
    Quelles sont les diffé­rentes dates de création de ces histoires (puisqu’elles semblent très diffé­rentes surtout à la fin) ?

  • @ Li-An : Benja­min Lacombe : ouais, bof ! Quand tu vois Ryden… Pour moi Lacombe c’ est comme Roca, sédui­sant au départ puis vite révol­tant quand pas creux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *