La Nuit (Stanislas Gros – Bayou)

nuit-stanislas-gros-couv

Semi-copinage – Voici donc le pre­mier album de Stanislas Gros, émi­nent triple confrère orléa­nais, dont les deux pre­miers ouvrages ont été publiés dans la col­lec­tion Ex Libris de chez Delcourt. Gros sort donc du cadre de l’adaptation pour enfin racon­ter une his­toire bien à lui.
Dans la nuit d’un loin­tain royaume, dif­fé­rents per­son­nages s’agitent, pri­son­niers de règles absurdes ou morales qui les empêchent de vivre. Le che­va­lier qui a sor­ti son épée un jeu­di, l’arbalétrier mal­adroit et des fan­tômes bien légers sont quelques uns des per­son­nages qui peuplent des say­nètes d’un humour déca­lé et mélan­co­lique à la fois. Les per­son­nages sont tous des enfants mal­adroits qui sont incons­cients du mal qu’ils font ou s’érigent des règles sans sens pour se pro­té­ger. Gros déve­loppe un uni­vers très per­son­nel, ser­vi par un des­sin rem­pli de trou­vailles gra­phiques et nar­ra­tives. Il ne faut pas s’attendre ici à une réelle his­toire mais les ama­teurs curieux pour­ront trou­ver un plai­sir pas si éloi­gné de la confi­ture d’oranges amères (qui peut ne pas plaire à tout le monde).

silence, les morts

balade sur un toit mineur

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *