La faim des sept ours nains (Emile Bravo – Seuil Jeunesse)

”Boucle d’Or et les sept ours nains”, ça c’était quelque chose. Depuis cet album, moi et mon fiston passons notre temps à beugler ”Manger, dormir, trala­la­la­la”.
Ainsi donc, le principe est fort simple : mélan­ger gaiement des tas de contes et légendes et rigoler un bon coup avec. Dans le premier tome, les ours nains n’étaient pas réelle­ment les person­nages princi­paux mais leur tête ahurie et leur incapa­ci­té à profi­ter de la vie leur a permis de revenir en deuxième semaine avec un album consa­cré à leurs mésaven­tures. Les voilà affamés et déses­pé­rés, prêts à abandon­ner l’un des leurs dans la forêt profonde… Toujours autant de mauvais esprit mais moins de dialogues cultes. ”MANGER, DORMIR, TRALALALALA”.

voir une tite planche ici

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

5 commentaires

  • Aahhh… que du bonheur ces ours nains ! :-) J’ai égale­ment préfé­ré le premier, mais je me demande toujours si cela est dû à la décou­verte où s’il est réelle­ment de meilleure quali­té.

    En tout cas, j’adore ces albums pour leur dessin charmant et (surtout) leurs idées totale­ment farfe­lues :-D

  • Ah ah, bonne remarque. Mais on ne saura jamais…(je pense quand même que le premier était plus drôle parce que les ours ne sont que des person­nages secon­daires).

  • j’ai décou­vert la faim des 7 ours nains par hasard dans un rayon ‚et j’ai adopté de suite car les BD pour mater­nelle ne sont pas nombreuses .J’exploite cet album actuel­le­ment avec ma double section à 30 (GS et MS)et ils sont enchan­tés de retrou­ver des person­nages de contes connus aux compor­te­ments inaten​dus​.Je vais vite me procu­rer Boucle d’or et les 7…pour le plaisir de mes élèves .BRAVO Emile !

  • Bin voilà un moyen de savoir : une fois qu’eve­line aura lu « Boucle d’Or et les sept ours nains, » elle pourra revenir nous dire lequel des deux elle a préfé­ré ! N’est-ce pas eveline ? Puisque, contrai­re­ment à Li An et moi, vous avez décou­vert cet univers par la « faim des spet ours nains. » ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *